08/09/2008

Politesse

Tout d'abord : merci, honorables visiteurs pour tous ces messages fort intéressants. Vous voyez, je fais un effort !

Je repensais à cette question que je me posais ici concernant la politesse et je me disais qu'au fond elle est un outil et que tout dépend évidemment de ce qu'on en fait, de l'intention qu'on y met.

Je constate autour de moi qu'il y a des gens chez qui la politesse est une marque de respect et de considération de l'autre, il me semble qu'en général on le sent, que cela n'a rien à voir avec l'amabilité intéressée d'un  vendeur ou d'un représentant de commerce.

Il y en a d'autres chez qui les manières sont terriblement narcissiques et démonstratives, qui ont l'air vouloir vous dire : regardez comme moi je suis bien éduqué, qui semblent continuellement se plaire à penser qu'on admire chez eux toutes ces belles qualités, qui sont toujours en démonstration, comme s'ils se regardaient dans un mirroir, et qui semblent avoir plus d'amour pour eux-même que pour les autres. Mais n'avons-nous pas tous un peu de cela ? Peut-être alors que l'important est de le savoir, car chez certains il semble que cela frise le délire.

J'en vois d'autres qui croient carrément vous faire la leçon et vous montrer comment il faudrait être à leur yeux pour bien vivre en société, il y a parfois des manières de dire "bonjour" ou "merci" qui rabaissent, un peu à la manière de celui qui a toujours eu la chance d'être bien habillé, d'en avoir les moyens, qui jauge celui qui n'a pas cette chance, qui ramène tout au superficiel et ne voit même pas toujours l'exlusion qu'il provoque.

Ou il y a même une manière de dire "merci !" dans certaines circonstances qui est moralisatrice ou autoritaire.

Enfin, peut-être que mon bavardage est bien inutile, que j'enfonce des portes ouvertes...

On est bien d'accord, il y a des mots et des façons d'être qui facilitent la vie en société, qui font que tout le monde puisse s'y sentir bien, le tout est de bien les utiliser, de l'intention, du respect qu'on y met, pour accueillir et  non pour rabaisser l'autre, tout est dans la manière... Encore que certains sont susceptibles, ont des tendances à l'interprétation, à se froisser pour des riens. Ce que nous sommes compliqués nous les humains !

Et maintenant je ne suis même pas sûr de m'être bien exprimé, ce que vous venez de lire, hé bien je ne suis pas certain que c'est cela que je voulais dire exactement ... Enfin... Disons que ça s'en approche !