07/11/2010

Assez

 

 

P1000032.jpg

 

 

 

Au cas où (?) des visiteurs de passage se demanderaient ce que devient l'auteur de ce blog, je leur répondrai qu'il en a assez de devoir à présent se censurer alors qu'il avait créé ça justement pour s'exprimer librement quand ce n'était pas possible ailleurs, qu'il est fatigué de passer auprès de certains qu'ils côtoient et le lisent pour quelqu'un de suspect (de quoi ?) voire qui les insulte, quand même il parle d'évènements passés dont ils n'ont pas connaissance et ne les concerne pas ! Comme, par exemple, quand je me plaignais récemment de gens qui me traitaient en inférieur, du genre de ceux qui éprouvent un besoin compulsif de rabaisser les autres... Certains, à voir les réactions, se sont sentis visés... fatigant.

Suspect au point que j'ai le sentiment que d'une certaine façon cela pourrait interférer sur ma vie professionnelle, ce que je trouverais bien injuste si tel est le cas...

Assez des "ça va ?", des regards qui voudraient me dire quelque chose sans que je le comprenne vraiment, fatigué de constater que certains ont l'air de vouloir tourner au ridicule des choses que j'ai voulu exprimer ici alors qu'ils n'ont même pas connaissance de ce que j'ai vécu, ou pire ne tentent même pas de comprendre vraiment, ironisant, simplifiant tout sans même savoir...

Fatigué aussi d'avoir parfois le sentiment d'être lu par d'autres, de vraies commères, avec le même genre de plaisir qu'on a à lire le genre de journal qu'on lit dans les toilettes, en cachette, pour y trouver des faits divers croustillants sur nos amis les peoples ou pouvoir s'indigner mode "dans quel monde vivons-nous, n'est-ce pas madame, mais où va-t-on, n'est-ce pas, où va-t-on je vous le demande etc... Et puis on se dit que de toute façon, ils sont tous pourris et que, nous si on était au pouvoir, on aurait, bien sur, la solution, etc... (je passe les propos bien réactionnaires, odieux et simplificateurs qui font peur...) Mais jamais, tenter de comprendre vraiment le monde qui nous entoure, s'informer vraiment, non, on préfère la facilité, d'autant plus si on est nombreux à répéter les mêmes conneries, on se rassure...

Tout cela sans doute parce que j'avais réagi vivement ici même à cause d'une bêtise, venant d'une personne qui probablement n'en pouvait plus de son travail et avait visiblement besoin d'un bouc émissaire tout désigné (j'ai l'habitude...), de se défouler... voir, si cela vous intéresse : http://le-grand-passage.skynetblogs.be/archive/2008/06/25/montee-de-misanthropie-passagere-ca-va-passer.html

Le sommet, c'est que, bien sûr il y en a eu certainement pour se dire "il n'y a pas de fumée sans feu",etc.

C'est quand même terrible qu'il suffise qu'untel écrive n'importe quoi pour que forcément il y en ait pour le croire et trouvent du coup que beaucoup de choses effectivement viennent le confirmer, que c'est certainement vrai, "puisqu'on le dit" Comme au moyen-âge il suffisait qu'un dise "c'est une sorcière !" pour que tout le monde le croie, trouve forcément des preuves, jusqu'à qu'on brûle la dite sorcière sur la place publique. Pourquoi ont-ils parfois besoin d'un bouc émissaire pour se défouler ? Bonne question...

 De vraies commères, des concierges comme je le disais... avec tout le respect que j'avais pour ma tante d'ailleurs, qui un temps a été concierge mais qui, elle, avait de l'amour et du respect pour les gens quels qu'ils soient.

A voir certaines réactions, je me serais cru des années en arrière quand j'étais à l'école et où j'entendais des bêtises telle que "un homme sans feu est un homme sans queue" "pédé sexuel" etc... Je n'invente rien ! Et où il fallait bien sur, apporter la preuve qu'on était un homme... Il y en a peut-être qui en sont resté là. Comme on voit comme il est important pour certains qu'on ait un permis de conduire par exemple ou d'autres détails idiots, on peut sincèrement se poser la question.

On peut aussi se demander pourquoi, d'ailleurs (contrairement en général, aux femmes) beaucoup d'hommes ont tant de problèmes avec l'homosexualité au point d'en avoir peur et d'être agressif. N'est-on pas autorisé à se demander, comme on l'entend régulièrement, si l'homophobie n'est pas souvent une part d'homosexualité refoulée avec laquelle certains ne sont pas en paix au point que cela les rende agressif ? Et qu'au contraire quand on est en paix avec soi-même, on a plus de respect et on ne fait pas tant d'histoire avec si peu ?

Le pire, peut-être, le plus fatigant, c'est qu'on pourrait passer pour homophobe à se défendre qu'on n'est pas homosexuel quand on vous a "accusé" de l'être, se disant, bien sûr, "qu'il y a une raison" ou encore qu'on pourrait croire qu'on l'est parce qu'on prend leur défense, si je me fais bien comprendre... Le fait est que j'aime les gens hors norme, que quelque part, cela me rassure, tout comme je me sens mal à l'aise auprès de ceux pour qui vous devriez être "comme ceci" et "comme cela" ("normal" quoi, notez les guillemets) pour qu'ils vous respectent et vous acceptent. Pitié... Que ceux qui aiment se complaire dans leur bêtise croient ce qu'ils veulent je m'en fous ! Que ceux qui y échappent ne se sentent pas visés ici !

Mais que parfois, que les gens sont lourds et c... Misère...

Un peu de respect ça fait tellement de bien...

 

 

Et puis, qu'est-ce que c'est que le courage, qu'est-ce que c'est qu'être un homme ?

Une chanson me vient à l'esprit, concernant ce qui nous occupe ici : le courage et "être un homme". Une chanson en avance sur son temps, et vraiment courageuse, l'air de rien... Une chanson sur la bêtise humaine... C'est même intelligent, car une chanson populaire a plus d'impact que tous les grands discours moralisateurs... Avez-vous seulement réellement prêté attention aux paroles ?


Charles Aznavour, Comme ils disent, 1972

 

 

Il y en a une autre de chanson populaire, beaucoup plus récente et traitant du même thème comme tant d'autres, peut-être l'aurez vous entendue sans le savoir... "Fuck You" de Lily Allen :

Voir les paroles en français ici : http://www.paroles-musique.com/traduction-Lily_Allen-Fuck_You_Lil-lyrics,t42985

 

 

 

Et, tant qu'on y est avec la chanson à texte, la belle chanson française, autant finir en beauté...

Comme je vous entends déjà "oui, mais ça, vraiment, tout le monde peut le faire" Sur ? La différence justement, c'est que lui il le fait... quel bonheur... Un vrai plaisir tout comme celui, certainement, de Lily Allen à dire fuck you (allez vous faire foutre...) à tous les c***...

 

Voilà que je voulais faire court, et me calmer... un peu raté. Peut-être à mon tour ai-je été lourd, voire incompréhensible.. Ferai mieux la prochaine fois... Avec des choses plus intéressantes j'espère. Probablement ne devrais-je pas non plus m'en faire à propos de réactions finalement minoritaires - mais je ne m'en fais pas tant que ça. N'empêche, c'est vraiment lourd...

Je voulais même arrêter ce blog définitivement, et puis je me suis dit que non, c'est dommage, car cela m'a été utile, et qu'on y trouve peut-être parfois des choses intéressantes en triant un peu, même s'il n'y en a plus beaucoup qui viennent me lire comme c'était le cas avant... Même que cela m'étonnait...