13/01/2010

La haine, le manque de respect

 

Est-il sensé d'en vouloir à celui qui vous a fait don de sa haine, vous a appris à vous penser victime, ne vous a pas appris à aimer les gens et qui, jusqu'à présent, ne vous respecte pas vraiment, comme il n'a jamais su le faire ? Que faire sachant qu'il donne le sentiment de ne pas se rendre compte qu'il vous manque de respect ? Il est à ce point irrationnel, toujours dans ces fantasmes...

Il y en a qui partent sur de mauvaises bases... On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, qu'est-ce que vous voulez. Le pire c'est que soi-même on a peur de devenir un être narcissique, froid et sans amour, alors qu'on en a souffert. Comme les efforts pour échapper à cela sont fatigants !

Désolé, lectrice, lecteur de passage de t'imposer ces propos un peu ésotériques... Mais peut-être trouveront-ils écho en toi, qui sait, je ne sais pas ce que tu as vécu !


Parfois je me dis que l'important n'est pas tellement d'avoir eu un père, une mère, etc. mais bien l'amour qu'on a eu, la façon dont on a été aimé, la sagesse qu'on vous a transmis, la vision du monde, des gens... (pas les discours) Mais aussi qu'on peut apprendre et grandir tout les jours.

Commentaires

on peut avoir grandi avec bcq d'amour autour de soi et malgré tout parfois éprouver du rejet envers ceux qui nous font du mal. Ce n'est pas forcément de la haine mais il n'empêche que les sentiments peuvent être de l'ordre du mal.
Je ne tend jamais l'autre joue. On peut pardonner ou passer à côté de certaines choses même si elles nous ont fait du mal mais il ne faut pas pour autant être "con" toute sa vie.
En règle générale, je me défend en usant d'humour sarcastique et en m'arrangeant qu'on comprenne bien à qui s'est destiné.
Une manière de se protéger sans doute.
Chacun sa carapace, chacun sa façon d'avancer sans souffrir.
Le manque de respect c'est quand l'attaque devient insulte et que l'insulte devient invivable.
mais que cela ne nous empêche pas de vivre...
bonne journée

Écrit par : jojo | 14/01/2010

Répondre à ce commentaire

Jojo, Je pense que si on a grandi avec de l'amour, qu'on a été désiré, respecté cela donne une certaine force et une assurance dont on n'a pas forcément conscience car ça n'a pas manqué.
Les insultes, si elles peuvent faire du mal, ont l'avantage d'être clairement énoncées, ce qui laisse la possibilité de s'en défendre, ce qui n'est pas toujours le cas de formes de manque de respect beaucoup plus diffuses ou perverses, qui parfois même peuvent prendre des apparences bienveillantes... J'ai des exemples en tête, mais cela prendrait beaucoup de place à expliquer ici.

Autrement, bien d'accord, on peut pardonner mais ce n'est pas la peine de tendre l'autre joue pour continuer à -en prendre plein la tronche ;-) Je n'en vous pas l'intérêt immédiat

Merci, bonne journée !

Écrit par : Francis | 14/01/2010

Répondre à ce commentaire

Apprendre et grandir tout les jours.. Bonjour. Oui, c'est ce que j'explique à mes enfants.
Je pense que l'amour existe ou pas dans les personnes. Tous ne sont pas versés dans le sujet. Question de sensibilité.
Maintenant, il est vrai que dans certains contextes, on a plus ou moins de chance de développer certaines attitudes.
Il est constructif de tirer des leçons de chaque événement bon ou mauvais qui arrive dans la vie... grandir à tout âge, quoi!
Bon w-e.

Écrit par : Tony | 16/01/2010

Répondre à ce commentaire

Tony, Bienvenue !

Entièrement d'accord avec tout ce que vous dites,

Merci beaucoup, bon w-e également

Écrit par : Francis | 16/01/2010

Répondre à ce commentaire

kikou Pour moi c'est assez simple, quoique... Si nous ne sommes pas responsables de notre identité ( ce que nous avons reçu), nous le sommes de ce que nous faisons avec celle-ci! Amitiés

Écrit par : mik | 19/01/2010

Répondre à ce commentaire

bonsoir MONSIEUR du grand passage et voyez vous je suis tout a fait d'accord avec votre texte sur le respect et l'amour je crois (( mais peut être je me trompe )) l'amour de son prochain le respect de son prochain ce n'est pas une science de la vie ou on l'a ou on ne l'a pas et il a aussi comme le dit "" la bêtise "" nous ne sommes pas responsable de notre identité celle de l'amitié est importante
bonne soirée
DANY DU SUD D'EN BAS (( pres de MARSEILLE ))

Écrit par : fruitsconfits | 19/01/2010

Répondre à ce commentaire

Rachel, C'est bien votre prénom ?
J'ai du mal à comprendre comment vous pourriez être "d'accord" ou "pas d'accord" avec ce qui n'est ici que l'expression d'un sentiment et d'un vécu tout à fait personnel... C'est comme si je vous avais dit "on m'a frappé, et ça m'a fait mal" et que vous me disiez, oui, mais je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis.
C'est pour cela que je disais m'excuser de propos un peu ésotériques, difficiles à comprendre sauf peut-être si on a vécu des choses similaires.

Ne me dites pas que vous comprenez de façon limpide ce que j'ai dit, il n'y a jamais été question d'énoncer quoi que ce soit de scientifique analytique ou que sais-je et encore moins d'en avoir la prétention.

J'avais juste envie de m'exprimer sur des choses qui me rongent de façon personnelle, qui me font mal et qui sont très difficiles à exprimer, la preuve c'est qu'on ne le comprend pas bien.

Par ailleurs je trouve votre façon de m'appeler Monsieur avec des majuscules désagréable, je ne sais pas ce que j'ai fait pour mériter cela. Je vous avait appelé madame fruits confits sans aucune ironie méchante car je ne savais pas quel est votre nom exact dans votre signature... désolé

Bonne soirée

Écrit par : Francis | 19/01/2010

Répondre à ce commentaire

Au fait, J'ai par contre le sentiment que cela confirme l'idée que j'ai qu'une personne qui n'a pas trop manqué de respect ni d'amour ne comprend pas la force et l'assurance que cela lui donne... simplement parce que cela ne lui a pas manqué.

Comme une personne qui n'est pas handicapée des jambes ne prête jamais attention à ses jambes qui le portent car elles fonctionnent parfaitement.

Tout comme ce sont souvent les riches qui font la morale aux pauvres, ce qui est lâche.

Je suis un peu énérvé désolé je fais ce que je peux

Écrit par : Francis | 19/01/2010

Répondre à ce commentaire

BONSOIR MONSIEUR en majuscule n'a rien de péjoratif rassurez vous au contraire c'est une forme pour moi de respect je ne sais pas votre prénom et je ne l'ai pas trouvé pour l'amour du ciel ne vous vexé pas en effet j'ai du très mal interprété votre message et j'en suis confuse croyez moi je ne suis pas du genre a faire du tort a qui que se soit même en écrit j'ai tout simplement pas compris votre ressenti veuillez me pardonner
je ne m'appelle pas RACHEL c'est pour mon le nom de mon blog mon prénom est DANIELLE (( mais je n'aime pas du tout )) et donc c'est DANY et pourquoi du SUD tout simplement parce qu'il y a une autre DANY alors je ne veux pas être confondue avec cette personne
je vous souhaite une agréable soirée et je ne demande qu'a comprendre plus clairement votre com
DANY DU SUD D'EN BAS

Écrit par : fruitsconfits | 19/01/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour FRANCIS voila pour ne plus vous offenser je crois que votre prénom est FRANCIS je suis désolée de ne pas l'avoir vue avant
BONNE JOURNEE
DANY DUS SUD D'EN BAS

Écrit par : fruitsconfits | 20/01/2010

Répondre à ce commentaire

Francis, sans prétention, j'ai l'impression de parfaitement saisir ce que tu énonces.
Un sentiment (non pas forcement la réalité) de ne jamais avoir été aimé et de ce fait en arriver à ne plus supporter la présence de "l'autre" et plus dur encore soi même.
Introspection oblige, on finit par se dire que forcement tout vient de soi ; et qui fait que l'on fini par être détestable avec les personnes qui nous sont pourtant chères...
S'en suit l'angoisse de ne jamais réellement s'aimer (faut il tout changer ? ...) et être aimé après tant de déceptions (subjectives ou objectives).
Le pardon ? Peut être... pardonner aux autres et à soi même... quel apaisement !
Je me dis que le mieux serait l'oubli mais le pardon est déjà si difficile !
comment évacuer ces pensées "rongeuses" ?
J'espère n'avoir pas déformé ta pensée.
bonne soirée.
amicalement

Écrit par : sonia | 23/07/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Sonia,
Peut-être repasseras-tu par ici pour lire ma réponse, j'en trouve seulement le temps maintenant car il n'est pas simple de répondre à cela... Cela fait plaisir de recevoir un commentaire d'une inconnue, de voir qu'il y a des gens qui viennent vous lire.
Ce que tu dis me donne à penser, même si ce n'est pas exactement ce que j'avais voulu dire. Mais ce n'était peut-être pas énoncé clairement, ce qui prête à interprétation, mais c'est intéressant aussi.
Ce que je voulais dire, c'est qu'on peut être perturbé quand, lorsqu'on est enfant et même plus tard, on (un parent) vous tient un discours comme quoi il serait plus vertueux, plus juste et intelligent que les autres, aurait en quelque sorte une éthique supérieure, angélique, et serait forcément une sorte de rebelle en croisade contre la méchanceté et la bêtise humaine, l'injustice etc.
Mais que, dans les faits on se rende compte qu'il a été principalement motivé par la haine, l'envie, le désir de revanche, et que cela transpire dans ces comportements quotidiens, parfois de façon particulièrement perverse ou méchante, mais jamais de façon franche et directe, bien loin des discours précités... Et qu'on est aussi par ailleurs terriblement coincé et intolérant tout en prétendant sans cesse le contraire, en lutte contre soi-même...

"La haine au nom de l'amour", un peu comme dans ces familles très religieuses où l'on tient un discours angélique et merveilleux, où l'on parle sans cesse d'amour et de fraternité etc alors que dans la pratique on se comporte de façon haineuse avec ceux qui ne sont pas comme vous, on que l'on est continuellement hypocrite, que l'on s'exprime tout le temps par sous-entendu et double sens sans jamais oser s'exprimer franchement.

Ou comme ces gens d'extrême gauche qui, au nom d'un "bien" merveilleux, parfaitement angélique et utopique (impossible malheureusement) sont haineux eux aussi, et envieux...

C'est plutôt ça que je voulais dire, que l'on peut avoir reçu un mauvais exemple, que l'on peut avoir appris à haïr les autres et que l'on peut vous avoir donné de soi-disant bonne raisons de le faire et de se prendre tout à la fois pour des rebelles et des modèles de vertus, quand la réalité (dans les comportements, pas les discours) et les motivations sont loin de ça.

Mais je ne sais pas si j'ai été plus clair. Je me rend compte que ce ne sont pas des choses si simples à énoncer, et que c'est lourd, aussi...

Autrement, vraiment, je n'ai pas particulièrement de haine de moi-même, je suis en paix avec ça, et je supporte assez bien la présence de l'autre aussi, bien que je ne sois pas la personne le plus sociable qui soit, malgré tout j'aime les gens et je réapprend sans cesse à mieux les aimer, ce qui n'est n'est pas toujours évident quand parfois on a souffert du rejet, de l'exclusion et de la bêtise des autres... On fait ce qu'on peut.

A présent j'espère que ce n'est pas moi qui ait déformé ce que tu voulais me dire...

Si jamais tu repasses par ici, n'hésites pas à le dire. Je trouve cela utile, personnellement, ce genre de sujet, c'est très intéressant de pouvoir parler comme cela sans tabou, sans angélisme ni se soucier du politiquement correct de sujet si important...

Merci beaucoup Sonia, belle journée, soirée à toi si tu passes par ici

Écrit par : Francis | 28/07/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.