29/12/2009

Ça m'échappe

Il y a des choses comme ça, qui relèvent à la fois d'une sorte de logique mécanique tout en apparaissant tellement irrationelles et arbitraires.

Par exemple le fait que l'argent attire l'argent, quand on commence à en avoir, cela permet d'en gagner encore plus et même cela autorise à réaliser plus facilement des économies.

Ou encore la solitude... qui attire la solitude : quelqu'un qui n'a aucun ami aura d'autant plus de mal à s'en faire de nouveaux, quand celui qui est très entouré multipliera les rencontres, attirera les gens, alors que le solitaire sera peut-être considéré comme suspect ou comme une sorte de boulet.

Quelque part cela me dépasse ; on se dit que c'est injuste, que les choses sont mals faites, en même temps qu'on en comprend la mécanique...


13:21 Écrit par Francis dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : solitude, injustice, logique, argent, irrationel |

27/12/2009

Second degré ,

Dites-moi, vous n'en avez jamais assez du vintage et du genre de second degré qu'on nous sert maintenant depuis des années ? Comme si à présent on ne savait plus s'amuser vraiment, quon ne savait plus rire mais seulement ricanner ou faire semblant, mais tout de même qu'on aimerait bien, qu'on aimerait retouver cette capacité à s'amuser vraiment, avec cette sorte de naïveté et d'inconscience...

Qu'est-ce qui se passe ? C'est la faute de la crise ?

18:53 Écrit par Francis dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (0) |

23/12/2009

Rien au sérieux

 

Ça ne vous est jamais arrivé de ne plus être capable de prendre quoi que ce soit au sérieux ? De trouver que tout ce qui vous entoure était dénué de sens, absurde ?

Est-ce un signe d'une légère dépression saisonnière, ou du moins une sorte de lassitude, ou alors une forme de détachement, de sagesse ? Parce que je ne me sens pas non plus malheureux vais-je dire.

Docteur ?

00:36 Écrit par Francis dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : detachement, absurde, lassitude |

13/12/2009

Remain In Light - Talking Heads

Quel bonheur !  j'ai racheté, pour un prix ridicule le célèbre Remain In Light de Talking Heads. Montez un peu le son... Cet album avait le mérite à l'époque (1980) de mélanger rock, funk et rythmes africains. Notez aussi qu'il y a deux bassistes !!!


 

La même, Live

 

 

 

Alors de fil en aiguille, je viens de me replonger dans ce qu'on appelle le punk américain et la scène de New-York de la fin des années 70/début 80


Television :


Patti Smith, Horses, quel album !!!!

 

J'adore ça... Bien sûr à l'époque beaucoup se réclamaient du Velvet Underground

 

Vous trouvez que cela a beaucoup vieilli, sincèrement ? Le célèbre album dont est issu cette chanson... a exactement mon âge, alors cherchez un peu si cela vous intéresse ;-)


Voici des choses dont je ne lasse jamais... mais, dites-moi, j'ai le sentiment que peu de mes visiteurs partagent mes goûts musicaux ; que, quelque part, on ne se comprends pas du tout à ce sujet. Qui êtes-vous ? Qu'en pensez-vous ?

Vous êtes plutôt... variété, chanson  française, musique classique, folklorique, (...) ?

Hum... Je constate que j'ai beaucoup de visiteurs, mais peu de commentaires ;-(


12/12/2009

Subversif

Pourquoi l'honnêteté intellectuelle, la recherche de vérité (dans le sens historique ou journalistique) sans complaisance apparaît subversive à certains ?

Pourquoi, lorsqu'on tente de voir les choses telles qu'elles sont, et non comme on aimerait qu'elles soient, qu'on tente de prendre de la distance, certains se sentent-ils insultés, et qu'on aimerait vous réduire à un pro-ceci ou anti-cela, quand votre but n'est pas d'être partisan, mais d'essayer d'y voir clair ?

06/12/2009

"Le retour du religieux"

 

decoration

 

 

Par curiosité, je vais parfois regarder, avec attention, la rubrique "religions" des blogs Skynet... On s'y attendrait peut-être, enfin je ne sais pas, à trouver des quêtes de sens, de grands mystiques occupés à méditer seuls au milieu du désert, ou encore d'autres qui tenteraient toujours d'adapter leur action en fonction de ce qu'ils croient, non sans accompagner leur action d'une pensée sans complaisance, d'une remise en question perpétuelle...

Quelle déception ! Et aussi, quelle foire d'empoigne ! Souvent cela se résume à ça : non, ce n'est pas moi le méchant et toi la victime, c'est le contraire, et puis c'est moi qui suis dans le vrai et toi qui te trompe, et de toute façon c'est celui qui le dit qui y est, etc. Même ceux se trouvant dans cette rubrique, mais étant contre, se réclamant de l'athéisme n'échappent pas à cela. Les blogs qui parlent réellement de religion, et de vie spirituelle, intérieure, voulant échapper à la malhonnêteté intellectuelle, l'hypocrisie et œuvrant, vraiment, pour la paix et le bien commun semblent tellement rares. Si les conséquences n'étaient pas si dramatiques cela prêterait à rire.

Quand au "retour du religieux", on pourrait à priori se dire que, pourquoi pas, qu'il pourrait y avoir là quelque chose de positif... La société offrant parfois si peu de sens quand avant on vous le servait tout prêt et qu'il n'y avait même pas à penser. Là aussi, quelle déception ! Je parle pour moi, bien entendu. Mais bon dieu pourquoi les gens se dirigent-ils vers ce qu'il y a de plus obscur, vers le fondamentalisme, l'ésotérisme, les dérives sectaires et pourquoi aussi ce besoin de rituel et de magie ? C'est ça qui est important ? La religion comme un refuge, un réconfort quand le réel fait peur ou fait souffrir ? Comme toutes ces substances, légales ou pas, qui anesthésient, qui font oublier ? Un besoin de retour en arrière, comme si forcément "c'était mieux avant" Un passé fantasmé ? Je n'ai jamais compris ce besoin de rituels, de symboles et de colifichets, même chez les francs-maçons je ne le comprend pas. Pourquoi je me sens tellement étranger à cela ?

Autant je comprend qu'il y ait des formes d'art attachées à des religions, et qui vous élèvent, j'aime beaucoup cela, autant les gris-gris, a-houm, clochettes et autres vapeurs d'encens, j'ai du mal... Comme une sorte de besoin d'exaltation très superficiel et ponctuel, ou comme ces gens qui revêtent certains habits et se croient plus vertueux pour cela. De quoi a-t-on besoin ?

 

Je parie qu'il y en aurait bien pour venir me dire que je mélange tout et que je ne comprend décidément rien à rien, ou encore que je blasphème.



 

Ahmadinejad

 

Je viens d'écouter cette interview très intéressante du président iranien. Notez que je vous soumets ceci en n'étant pas partisan. Cela a le mérite de provoquer la réflexion. Les commentaires que cela suscite sont aussi très intéressants : http://www.dailymotion.com/video/xbc82b_ahmadinejad-quel-rapport-entre-la-p_news

Notez aussi le journaliste américain, avec son style de prédicateur comme j'ai lu, qui a tellement l'air de se penser seul détenteur de la vertu et de la vérité.

Il est vrai que les Palestiniens ne sont pas responsables de l'holocauste, que ce qui se passe est injuste, que l'on brise des générations d'êtres humains. Cet homme se dit attaché à la vérité et la démarche scientifique. Mais comment lui faire confiance quand on l'a entendu dire par exemple "qu'il n'y a pas d'homosexuels en Iran" ? C'est cela, oui, et pas de drogues non plus sans doute, nooooon. Comment faire confiance à cet homme quand on voit la façon dont tant d'Iraniens souffrent et n'aspirent qu'à une chose, partir, trouver un peu de liberté ? Alors que c'est un pays culturellement si riche et intéressant...Comment ose-t-il dire que les palestiniens ont droit, eux-aussi, à l'autodétermination. Et ses propres compatriotes, non ? Il sait toujours mieux qu'eux ce qui est bon pour eux ? Ce sont des enfants ?

 

17:24 Écrit par Francis dans ACTUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : palestine, iran, israel, ahmadinejad |

01/12/2009

L'échelle sociale

 

Ramper verticalement


C'est amusant, le lendemain après avoir posté le sujet qui précède, j'ai entendu cette expression à la radio lors d'une interview très intéressante de l'auteur de cet ouvrage :


decoration

Il s'agit d'un journaliste qui est allé demander à de nombreuses personnalités "A quoi sert de réussir ?" et toutes les questions existentielles qui vont avec : qu'est-ce que le bonheur ? etc... Cela m'a vraiment donné envie de le lire. Dommage que les nouveautés se vendent si cher en librairie !

Si cela vous intéresse, vous pouvez réécouter cette émission que j'ai trouvé passionnante Ici

C'est anecdotique mais j'ai entendu lors de cet interview une allusion à la fable de la Fontaine Le Loup et le Chien : qui montre deux manières de "réussir" : celle du chien, qui se soumet, flatte, fait tout ce que les autres ont envie qu'il fasse et est mieux nourri, mais est attaché , et le loup plus sauvage et libre, mais plus maigre...