27/12/2009

Second degré ,

Dites-moi, vous n'en avez jamais assez du vintage et du genre de second degré qu'on nous sert maintenant depuis des années ? Comme si à présent on ne savait plus s'amuser vraiment, quon ne savait plus rire mais seulement ricanner ou faire semblant, mais tout de même qu'on aimerait bien, qu'on aimerait retouver cette capacité à s'amuser vraiment, avec cette sorte de naïveté et d'inconscience...

Qu'est-ce qui se passe ? C'est la faute de la crise ?

18:53 Écrit par Francis dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.