06/12/2009

"Le retour du religieux"

 

decoration

 

 

Par curiosité, je vais parfois regarder, avec attention, la rubrique "religions" des blogs Skynet... On s'y attendrait peut-être, enfin je ne sais pas, à trouver des quêtes de sens, de grands mystiques occupés à méditer seuls au milieu du désert, ou encore d'autres qui tenteraient toujours d'adapter leur action en fonction de ce qu'ils croient, non sans accompagner leur action d'une pensée sans complaisance, d'une remise en question perpétuelle...

Quelle déception ! Et aussi, quelle foire d'empoigne ! Souvent cela se résume à ça : non, ce n'est pas moi le méchant et toi la victime, c'est le contraire, et puis c'est moi qui suis dans le vrai et toi qui te trompe, et de toute façon c'est celui qui le dit qui y est, etc. Même ceux se trouvant dans cette rubrique, mais étant contre, se réclamant de l'athéisme n'échappent pas à cela. Les blogs qui parlent réellement de religion, et de vie spirituelle, intérieure, voulant échapper à la malhonnêteté intellectuelle, l'hypocrisie et œuvrant, vraiment, pour la paix et le bien commun semblent tellement rares. Si les conséquences n'étaient pas si dramatiques cela prêterait à rire.

Quand au "retour du religieux", on pourrait à priori se dire que, pourquoi pas, qu'il pourrait y avoir là quelque chose de positif... La société offrant parfois si peu de sens quand avant on vous le servait tout prêt et qu'il n'y avait même pas à penser. Là aussi, quelle déception ! Je parle pour moi, bien entendu. Mais bon dieu pourquoi les gens se dirigent-ils vers ce qu'il y a de plus obscur, vers le fondamentalisme, l'ésotérisme, les dérives sectaires et pourquoi aussi ce besoin de rituel et de magie ? C'est ça qui est important ? La religion comme un refuge, un réconfort quand le réel fait peur ou fait souffrir ? Comme toutes ces substances, légales ou pas, qui anesthésient, qui font oublier ? Un besoin de retour en arrière, comme si forcément "c'était mieux avant" Un passé fantasmé ? Je n'ai jamais compris ce besoin de rituels, de symboles et de colifichets, même chez les francs-maçons je ne le comprend pas. Pourquoi je me sens tellement étranger à cela ?

Autant je comprend qu'il y ait des formes d'art attachées à des religions, et qui vous élèvent, j'aime beaucoup cela, autant les gris-gris, a-houm, clochettes et autres vapeurs d'encens, j'ai du mal... Comme une sorte de besoin d'exaltation très superficiel et ponctuel, ou comme ces gens qui revêtent certains habits et se croient plus vertueux pour cela. De quoi a-t-on besoin ?

 

Je parie qu'il y en aurait bien pour venir me dire que je mélange tout et que je ne comprend décidément rien à rien, ou encore que je blasphème.



 

Commentaires

je n'impose rien.... mes enfants n'ont pas été élevé avec la religion mais avec mes valeurs et l'ouverture d'esprit a leur propre perception de la vie et ca inclus la religion...pour ma part j'ai besoin de penser qu'il existe plus que ici et maintenant....mais je ne voulais pas qu'il est a essayé de comprendre ce qu'on m'a inculpé jeune....encore aujourd'hui de toute facon je n'ai pas de réponse a bien des questionnements...

bon weekend

Écrit par : véronique | 11/12/2009

Répondre à ce commentaire

Dieu a dit ; mais à qui l’a-t-il dit ?
Dr Philippe Rouby psychiatre en exercice: «Quand le ciel s’ouvre et que Dieu m´appelle par mon nom... c’est que la psychose a pris le dessus».
Alors pourquoi « dieu » parle-t-il toujours dans la langue ou le patois de la personne ?

Questions résolues – source Internet.
- Est-ce que les mystiques au fil de l'histoire n'étaient-ils pas simplement des schizophrènes ?
- On peut être surpris qu'en 2010 aussi peu de personnes utilisant l'internet sachent que les personnes atteintes de schizophrénie religieuse sont victimes d'hallucinations auditives et visuelles.
Le plus étonnant, c'est qu'il y ait autant de personnes prêtes à croire toutes les histoires racontées par ces schizophrènes dans leurs délires.

Libérons la « liberté » de croire, cette prison psychique intérieure source de dénie de maladie de nos jeunes relégués en psychiatrie.
Une maladie ça ne se vénère pas, ça se combat ; je compte sur vous.
Hallucinant non !!!
L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr

Écrit par : MCPN | 20/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.