06/12/2008

Mégalomaniaques

jnan6l

Il y a un genre de bêtise, ou de folie, je ne sais pas au juste, qui pousse certains à toujours se croire supérieurs. Fatigant ! Une conversation normale est impossible ! Il faudrait toujours se mettre à ce qu'ils ont l'air de considérer comme "leur niveau" ! Et toujours ils sont concescendants, à vous rabaisser, vous expliquer, sans même le savoir, avec leur vision délirante d'eux-même et des autres.

Et quand on considère la misère que cela cache bien souvent, on se dit : mais quelle bêtise alors de se croire de la sorte toujours au-dessus des autres ! N'avons-nous pas chacun notre  misère ? En avoir honte n'empèche-t-il pas d'avancer ? Et cela ne pousse-t-il pas à mépriser les autres, toujours à voir en eux ce qu'ils croient qu'on ne voit pas chez eux-même ?

Mais quel bonheur de dialoguer avec quelqu'un débarassé de ses complexes, qui n'a pas honte ni peur de lui et ni des autres, capable de parler à n'importe qui sans devoir rabaisser, flatter, ironiser, être snob, ou que sais-je encore.

Que c'est triste cette vision de la société en strates, en castes et en niveau...

Comme si tout était si simple...

Commentaires

En réponse à vos textes Vous aviez fait un commentaire sur l'un de mes textes, j'avais consulté le vôtre et je viens de relire vos derniers articles. C'est bien, j'y trouve une communauté de démarche même si, au fond, je ne suis pas tout à fait d'accord avec votre texte sur Baudelaire; le dandyisme appartenait à une époque révolue et, moi, depuis longtemps déjà j'ai abandonné l'idée de vouloir que mes auteurs, compositeurs, interprètes, préférés, aient (eu) les mêmes idées que moi. Je lis Drieu et Céline (avec plaisir) en abhorrant leur rôle durant la 2ème guerre mondiale (moi qui ai visité Auschwitz et connais l'histoire de la Shoah), je lis Sartre sans être de gauche; j'ai lu les mémoires du chef de camp d'Auschwitz, édifiant. Bonne continuation, il faut des blogs de votre acabit pour nourrir nos esprits affamés...

Écrit par : ro-bin | 08/12/2008

Répondre à ce commentaire

bonjour francis j'ai le plafond au-dessus de ma tête oui nous abons chacun notre histoire mais elle ne peut en aucun cas empêcher d'avancer..mais parfois on peut avoir du mal à en parler pour ne pas casser les pieds des autres...il y a parfois une certaine pudeur qui fait que... mais de là à entrer dans le jeu du snobisme de l'orgueil et de la haute considération de soi il y a une grande marge qu'en plus je déteste
bisous de chez moi

Écrit par : nays | 08/12/2008

Répondre à ce commentaire

je ne sais pas trop! la vision est trop générale là, un exemple aurait mieux fait comprendre où tu vois du snobisme ou de la condescendance. parce qu'on n'a pas tous la même perception des choses. il est évident que si tu t'adresses à un prof en quelque chose et qu'il te parle de sa spécialité en te donnant comme acquis que tu DOIS savoir de quoi il parle et que si tu poses une question il te toise, méprisant, çà tu n'as plus qu'à lui tourner le dos et le laisser tomber avec ses grands airs. mais là j'ai plutôt l'impression que tu parles de la personne lambda mais qui se la joue un peu ou beaucoup au dessus de son niveau par gêne de ce qu'elle est réellement. si c'est bien çà oui, en effet çà peut être désagréable mais çà ne veut pas dire je crois qu'elle te méprise ou quoi que ce soit de ce genre, peut être qu'il suffirait simplement de lui faire comprendre qu'on n'est pas dupe pour que la personne sache montrer un peu plus d'humilité et parvienne enfin à se découvrir telle qu'elle est et qu'un dialogue puisse s'amorcer avec plus de simplicité et surtout de sincérité!
bonne soirée francis, bises!

http://libres2.skynetblogs.be

Écrit par : mimi | 08/12/2008

Répondre à ce commentaire

Oh ben oui alors, je pense même qu'il y en plus qu'on ne le pense des gens qui se sentent un petit peu plus supérieurs que la moyenne! lol...
Je préfère ne pas trop parler d'eux en fait, ils m'énervent ;-)

Sinon, tu vas bien Francis?
Bonne fin de semaine, @ bientôt

Écrit par : v@llou | 11/12/2008

Répondre à ce commentaire

Bonsoir bise tu ma fais sourire même si j'ai pas le moral à ça..mais je te réponds à ta enfin ta dis quoi sur l'autre message "rire"; ah oui "Madame longue jambe" et ben merci "rire" comment ta su que je mesure 1.78 et que je suis géante lol..
Et ben merci pour ta réponse sympa héhééé :d, bonne fin de soirée Francis, ça fais plaisir de te répondre
Avec toute mon amitiée
Marah

Écrit par : Marah | 11/12/2008

Répondre à ce commentaire

ro-bin J'ai tout de même du mal à concevoir qu'on puisse totalement séparer l'oeuvre d'un auteur et qui il était dans la vraie vie, j'ai le sentiment qu'il y a quelque chose de dangereux à lire Céline par exemple sans savoir qui il était (ce n'est pas votre cas).
Comme par exemple dans les écoles ont parle souvent des philosophes sans dire par exemple que Voltaire avait des cotés antisémite ou Kant, raciste. Non, on parle souvent de l'humanisme qui rayonne sur le monde, il y a une sorte de religion, d'angélisme aveugle, il y a quelque chose qui me gène et que j'ai du mal à exprimer...
Cela dit je vais retourner vous lire, vous écrivez bien !
Au fait, pour vous, être de gauche c'était être sympathisant du stalinisme comme Sartre ??? On peut se poser la question : que vaut la pensée (que je ne connais pas beaucoup je dois dire) de quelqu'un qui s'est trompé comme cela ?

Écrit par : Francis | 13/12/2008

Répondre à ce commentaire

Nays, J'espère que tu as de hauts plafonds chez toi ;-))))

Écrit par : Francis | 13/12/2008

Répondre à ce commentaire

Mimi, Vraiment, tu n'en a jamais rencontré, de ces gens qui toujours se surestiment, que jamais rien n'arrête, qui ne voient jamais quand ils sont importuns et marchent sur la tête des autres ?
Il y en a parfois qui viennent de milieux modestes et en ont honte, alors ils sont snobs : ils singent de façon ridicule un milieu social dont ils ne sont pas issus comme si c'était une sorte de supériorité, et méprisent le milieu d'où ils viennent.
Je pourrais apporter des exemples concrets, j'en ai connu, mais cela prendrait vraiment beaucoup de place ici.
Un professeur, même s'il peut énerver, quand son autorité est légitime, on l'accepte, c'est un autre problème !
Ce dont je voulais parler, c'est d'une vraie maladie, mais parfois des chefs d'entreprise par exemple...
Ce n'est que mon avis, mais je t'assure que c'est du vécu ;-)

Beau dimanche si tu passes par ici Mimi

Écrit par : Francis | 14/12/2008

Répondre à ce commentaire

Vallou, Je suis bien d'accord avec toi, il y en a peut-être même plus qu'on ne le pense !

Ca peut aller, puisque tu me le demandes ;-))
Et toi comment vas-tu ?

Beau dimanche, bonne semaine Vallou

Écrit par : Francis | 14/12/2008

Répondre à ce commentaire

Marah, Tu as raison, il ne faut jamais oublier de rire et sourire même dans les moments difficiles ;-)
Il faudra que tu m'expliques de quel message tu me parles, je ne comprends pas bien. Moi aussi je mesure 1m78, je ne me souviens pas d'avoir parlé de ça : bizarre, bizarre !

Quoiqu'il en soit merci Marah, bonne journée à toi

Écrit par : Francis | 14/12/2008

Répondre à ce commentaire

sabire le plus horripilant dans des discussions avec des inconnus, c'est les gens qui parlent un language d'initiés, qui ne se mettent pas au niveau de leur interlocuteur et énumèrent un tas d'onomatopées faites d'initiales que personne ne comprend.. un discours égocentrique en somme.. ce ne sera jamais un dia-logue, une conversation à deux ou plus, si celui qui parle n'a pas un minimum d'empathie, je m'explique... le beau parleur qui tente de comprendre ce que ressent son interlocuteur et qui, de ce fait, se met à son niveau, pour lui parler et pas pour être reconnu.

Écrit par : Loren | 16/12/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.