05/08/2008

Soljenitsyne

 

"Partons du principe que l'artiste ne doit rien à personne. Néanmoins, il est pénible de voir comment, en se retirant dans sa tour d'ivoire ou dans le monde de ses fantasmes, il risque d'abandonner le monde réel aux mains de mercenaires."

"Notre monde est toujours déchiré par les passions de l'âge des cavernes : la cupidité, l'envie, l'emportement, la haine, qui, au cours des ans, ont acquis de nouveaux noms respectables, comme la lutte des classes, l'action des masses, le conflit racial, le combat syndical."

Le Cri. Le discours du prix Nobel - Article publié dans la revue L'EXPRESS, Paris, n° 1104, 4-11 septembre 1972, pages 66-73.(discours écrit mais non prononcé)
[ Alexandre Soljenitsyne ] 
 

 

N'est-ce pas interpellant, ce qu'il dit dans cette vidéo ? Encore faut-il comprendre le mot "morale" dont je sais qu'il a un sens péjoratif dans l'esprit de beaucoup ! Alors que c'est une liberté individuelle, en dehors de toute sanction, de peur du gendarme ou de peur de choquer !!! Voici que je m'intéresse comme sans doute beaucoup à cet homme qui vient de mourrir. J'aurais préféré le faire avant. Et je dois dire qu'à part des extraits et des citations je n'ai rien lu de lui ! Je constate seulement qu'il était controversé et traité par certains de réactionnaire, nationaliste, ultra orthodoxe, ou même antisémite. Personnellement je n'en sais rien, je ne pense sincèrement pas être quoi que ce soit de tout cela et je dois bien avouer que cela me gêne, parce que par ailleurs tout ce que j'ai entendu et lu de lui m'a passionné, et qu'il me donne le sentiment d'un homme nuancé, honnête, tentant toujours de comprendre le monde dans sa complexité, et amoureux de la liberté. Mais je le répète, je n'ai pas lu grand chose de lui. Concernant l'orthodoxie qu'on lui "repprochait", n'étant pas croyant, j'ai souvent été confondu par la profondeur et la sagesse, sans hypocritie ni mensonges de certains orthodoxes, me faisant penser que certaines religions, pensées ou philosophies anciennes contiennent une expérience et une connaissance de l'homme qui a beaucoup de valeur et de profondeur, et que souvent l'on interpète grossièrement, réduit ou déforme jusqu'à leur enlever tout leur sens et même se battre pour cela ! Si vous saviez comme j'aurais aimé faire des études d'histoire, d'histoire des religions, ou encore de philosophie pour mieux tenter de comprendre tout cela. Je dois préciser que ce sentiment de profondeur, de grande expérience et de connaissance de l'esprit humain je l'ai également rencontré chez des catholiques, des juifs, des musulmans, des boudhistes ou des philosophes athées et que souvent ils m'ont donnés le sentiment de se rejoindre tout autant que d'être minoritaires. Et toujours j'essaie de comprendre pourquoi l'on fait de cela des choses superficielles jusqu'à leur enlever leur substance et également pourquoi on se bat pour cela. Déjà à partir du moment où l'on n'accepte pas que l'on rie d'une religion, qu'un religieux n'a pas d'humour ou est trop illuminé j'aurais tendance à me méfier !!! A creuser...Il y a tellement de choses que j'aimerais mieux approcher...

Commentaires

pas de hauteur pas de profondeur à propos de la droite et la gauche bravo monsieur
j'ai lu le fameux Pavillons des cancéreux il y a très très longtemps et ça m'a fort marqué à l'époque j'ai beaucoup aimé ce bouquin...
merci à toi pour cet hommage et la Russie qui lui a rendu un bel hommage comme quoi il y a tout de meme des choses qui ont changé !!!

Écrit par : nays | 06/08/2008

Répondre à ce commentaire

morale actuellement je pense que la morale a pris le nom d'éthique, c'est peut etre plus positif... puisqu'on était resté avec le fait de "faire la morale à qlq" comme une épée de Damoclès au dessus de la tête. et à propos d'humour dans les religions, j'accompagne ta réflexion et prend en exemple le Dalai Lama, qui grace à son humour parvient à démystifier certaines situations bien lourdes, Ghandi aussi était plein d'humour.. parfois et même souvent ça aide à comprendre, plutot qu'une tete de vieillard tellement sérieuse avec le poids de ses jugements culpabilisateurs que le message ne passe pas vraiment ! il y a des grands êtres un peu partout, disséminés parmi nous, ouvrons grand nos oreilles

Écrit par : Loren | 07/08/2008

Répondre à ce commentaire

kikou En effet interpellant. Je suis bien d’accord avec lui sur le fait que la recherche d’avoir de la « matière », des objets, n’a pas guidé l’humanité vers une quête profonde de bonheur, mais seulement vers un confort que l’occident ne peut cependant regretter au vu d’autres continents pauvres. Je ne crois pas que la spiritualité soit nécessairement meilleure que la matérialité. Elle est probablement aussi illusoire. Je ne crois pas à une transcendance d’un dieu, d’une nature mais je crois, comme Kant, à un transcendental, à une espèce de morale, d’éthique personnelle que chacun a en lui. Le tribunal de la raison est en chacun de nous. C’est celui schématiquement qui veut qu’une fois débarrassé le mieux possible de tous les préjugés, pose la question : te sens tu en accord avec toi-même ? Puis dans une troisième démarche, après celle des préjugés détruits et la question de l’accord avec soi, se met dans la peau de l’autre en se disant le pourquoi de l’accord ou pas par lui. Bref, si déjà nous respections le « ne fais pas à l’autre ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse », le monde progresserait vraiment.
Ta réflexion est pleine de sagesse et il n’est point besoin d’étudier la philosophie pour être philosophe, car celle-ci est autant un art de vivre qu’une étude du comment et du pourquoi !
Amitiés.

Écrit par : mik | 08/08/2008

Répondre à ce commentaire

Mik, Je suis bien d'accord avec ta dernière réflexion, un étudiant ou un professeur de philosophie ne sont pas philosophes pour autant ! Penser sa vie et vivre ses pensées, ce n'est pas la même chose qu'étudier l'histoire de la pensée, mais l'un n'empêche pas l'autre.
J'aurais seulement voulu étudier pour comprendre certaines choses. Certains me disent qu'il n'est jamais trop tard !!!!

Écrit par : Francis | 08/08/2008

Répondre à ce commentaire

grand respect! et puis si tu as l'occasion, lis-le, çà vaut le coup. je crois qu'on peu commencer par "le pavillon des cancéreux". non que ce soit le plus facile mais en tout cas je crois le moins déroutant.

Écrit par : mimi | 10/08/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.