25/07/2010

127bis


127 bis_DxO.jpg

(cliquez pour agrandir les images)



Il voulait que je le prenne en photo (pas évident à travers deux rangées de grillages serrés : on les voit un peu sur le reflet des vitres), on a discuté un peu (pas facile non plus avec la distance, le vent et les avions qui atterrissent juste à coté) Il voulait une photo "Pour la liberté" disait-il... Je me suis retrouvé avec cette image, ne sachant pas quoi en faire, après j'ai regretté de ne pas avoir demandé un email ou que sais-je. Alors je la mets ici, cela n'aura pas beaucoup d'audience mais c'est mieux que rien. Il était sympathique, même pas agressif, juste un peu tendu : il y a de quoi l'être en étant enfermé comme ça. Peut-être que la photo et les quelques mots l'auront calmé un peu, c'est toujours ça. En plus les avions qui atterissent sans arrêt ce n'est pas idéal pour dormir, ça doit rendre nerveux encore un peu plus...

Cela ressemble tout de même furieusement à une prison, ce célèbre centre 127bis, sauf que la majorité des occupants sont innocents, juste coupables de fuir un endroit sans avenir ou si peu à la recherche d'une meilleure vie. C'est quand même un peu la honte de la Belgique ce fameux centre, on y a même "accueilli" des enfants ou des personnes malades. Elle a été condamnée officiellement d'ailleurs.

Quoiqu'on dise, la vie est une loterie. Vous êtes riche, vous venez par exemple du Japon, des Etats-Unis ou d'un pays du Golfe, on ne va évidemment pas vous enfermer ! Ce serait un véritable scandale, n'est-ce pas. Et vous pouvez voyager comme bon vous semble si vous aimez ça. Vous n'avez pas d'argent (pas de pouvoir) et vous ne venez pas de la destination qu'il faut, on va vous enfermer ! Et peut-être encore en plus se croire autorisé à vous faire la leçon et vous considérer, forcément, comme affabulateur et malhonnête. Comme c'est facile.

Dire qu'il y a des "braves gens" dans notre beau pays pour dire "qu'ils viennent prendre le travail des belges" ou profiter de la sécurité sociale etc... La réalité est toute autre, excusez-moi, beaucoup plus complexe. Et s'il y a bien sur des gens qui fuient leur pays car ils ont des problèmes avec la justice ou que sais-je, ce n'est pas la majorité. En général et par ailleurs ce ne sont même pas les plus pauvres ou les moins éduqués qui voyagent comme ça. Mais il faudrait des pages pour aborder le sujet, d'autres le font mieux que moi.

Notez que si je dis que la vie est une loterie, tout n'est pas déterminé non plus évidemment...

Cela me fait penser qu'un jour une personne (très aimable personne d'ailleurs) m'a dit ici, sur le blog, que souvent ce que je disais était orienté, comme s'il agissait d'une incohérence dans mon propos qu'il aurait été utile de relever. Comme si j'avais critiqué un peu gratuitement et de manière illégitime les privilèges et les gens privilégiés... Cela m'avait un peu choqué et laissé comme un sentiment d'injustice... Par ailleurs, on voit beaucoup plus rarement ceux qui jouissent de privilèges, s'en plaindre, ou y renoncer, que le contraire ;-)

Ce n'est pas tellement aux privilèges que je m'en prenais, ce n'est pas cela qui me fâchait, mais plutôt le fait, considérant que la vie étant pour une bonne part, une sorte de loterie, que beaucoup n'en aient pas pleinement conscience ou refusent de le considérer, préférant se croire supérieurs, comme appartenant à une sorte de supériorité naturelle, plutôt que de se rendre compte qu'en fait ils ont été tout simplement privilégiés, ce qui est plus sain et honnête... Évidemment l'ego en prend un coup. Mais un peu d'humilité ça fait du bien aussi. Dans mon pays encore beaucoup de privilièges sont affaire de famille, de milieu, auquel il est difficille d'acquéder, tout cela est bien gardé, si l'on est pas bien né, sauf à perdre son âme et faire trop de concessions. Un pays terriblemment rétrograde avec des gens dont on se demande parfois s'ils pensent, et à la fois un pays de progrès social, c'est réellement étrange.

Personnellement, avoir un moment été traité en inférieur par des imbéciles bien nés, dont je me demande encore ce qu'ils avaient de mieux que moi, qui croyaient tout mieux savoir à propos de tout, et qui exerçaient un pouvoir (que je ressentais comme injuste) sur moi, m'était insupportable. Voilà pourquoi j'avais besoin de l'exprimer ici et en quoi c'était "orienté"... Vous voyez, mes propos sont encore un peu agressifs, je ne suis pas en paix avec ça...

Mais je me suis écarté de ce que je disais au départ, pardon !


Pour revenir au sujet, on en construit un deuxième, de centre fermé, juste à coté...


DSC00360_DxO.jpg




Et, dans les champs voisins, des épouvantails d'un genre nouveau, je n'avais jamais vu. Ca n'a pas l'air de marcher, il y avait beaucoup d'oiseaux !




DSC00316.jpg
DSC00305_DxO.jpg
DSC00313_DxO.jpg



Bien je n'ai pas acheté cet appareil pour faire mon petit reporter ! Quand je commencerai à avoir une production à mon goût, j'en ferai certainement un blog photo ou un site... Ce jour-là j'en étais au stade des essais et de l'apprentissage, un vrai plaisir.



06/12/2009

Ahmadinejad

 

Je viens d'écouter cette interview très intéressante du président iranien. Notez que je vous soumets ceci en n'étant pas partisan. Cela a le mérite de provoquer la réflexion. Les commentaires que cela suscite sont aussi très intéressants : http://www.dailymotion.com/video/xbc82b_ahmadinejad-quel-rapport-entre-la-p_news

Notez aussi le journaliste américain, avec son style de prédicateur comme j'ai lu, qui a tellement l'air de se penser seul détenteur de la vertu et de la vérité.

Il est vrai que les Palestiniens ne sont pas responsables de l'holocauste, que ce qui se passe est injuste, que l'on brise des générations d'êtres humains. Cet homme se dit attaché à la vérité et la démarche scientifique. Mais comment lui faire confiance quand on l'a entendu dire par exemple "qu'il n'y a pas d'homosexuels en Iran" ? C'est cela, oui, et pas de drogues non plus sans doute, nooooon. Comment faire confiance à cet homme quand on voit la façon dont tant d'Iraniens souffrent et n'aspirent qu'à une chose, partir, trouver un peu de liberté ? Alors que c'est un pays culturellement si riche et intéressant...Comment ose-t-il dire que les palestiniens ont droit, eux-aussi, à l'autodétermination. Et ses propres compatriotes, non ? Il sait toujours mieux qu'eux ce qui est bon pour eux ? Ce sont des enfants ?

 

17:24 Écrit par Francis dans ACTUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : palestine, iran, israel, ahmadinejad |

01/12/2009

L'échelle sociale

 

Ramper verticalement


C'est amusant, le lendemain après avoir posté le sujet qui précède, j'ai entendu cette expression à la radio lors d'une interview très intéressante de l'auteur de cet ouvrage :


decoration

Il s'agit d'un journaliste qui est allé demander à de nombreuses personnalités "A quoi sert de réussir ?" et toutes les questions existentielles qui vont avec : qu'est-ce que le bonheur ? etc... Cela m'a vraiment donné envie de le lire. Dommage que les nouveautés se vendent si cher en librairie !

Si cela vous intéresse, vous pouvez réécouter cette émission que j'ai trouvé passionnante Ici

C'est anecdotique mais j'ai entendu lors de cet interview une allusion à la fable de la Fontaine Le Loup et le Chien : qui montre deux manières de "réussir" : celle du chien, qui se soumet, flatte, fait tout ce que les autres ont envie qu'il fasse et est mieux nourri, mais est attaché , et le loup plus sauvage et libre, mais plus maigre...

26/11/2009

Accidents de la route en Belgique

Ayant fait allusion récemment de statistiques concernant les accidents de la route en Belgique, je m'en voudrais de relayer des informations qui datent un peu ou manquant d'exactitude. Je me suis rendu compte également que l'on peut interpréter les chiffres de différentes façon ! Par exemple si l'on considère isolément une année dont les chiffres sont particulièrement bas ou si on la compare à une évolution plus générale sur vingt ou trente ans...

Il n'est pas toujours simple de trouver des informations récentes et correctes sur internet, tellement on trouve de tout. Difficile de faire la part des choses ! Ce sont des chiffres récents entendus ce matin sur la RTBF qui me font réagir.


Alors voici quelque liens "fiables" si le sujet vous intéresse. Si la Belgique est à une mauvaise place, les routes belges sont particulièrement dangereuses, le nombre d'accidents mortels a diminué récemment et il est heureux qu'il y ait une réelle volonté politique de faire changer les choses, il n'est jamais trop tard et j'espère que cela continuera. Par contre les accidents dans le monde ne diminuent pas.

Donc si la Belgique reste à une mauvaise place concernant la dangerosité des routes, on peut dire par contre qu'elle est à une bonne place concernant la bonne évolution récente.

 

Quelques liens

 

Les statistiques de la police belge :

http://www.polfed-fedpol.be/org/dossier_wpr/wpr_dossier05...

Les états généraux de la sécurité routière / IBSR

http://www.bivv.be/main/PublicatieMateriaal/Staten-Genera...

A voir aussi :

http://economie.fgov.be/fr/modules/publications/statistiq... (tableaux très détaillés à télécharger)

http://archives.lesoir.be/securite-routiere-une-premiere-...

http://www.175-25.be/fr/actualites/2009/news_nombre_tues_...

http://www.rtbf.be/info/belgique/mobilite/baisse-des-acci...

Les routes belges parmi les plus dangereuses ?

http://levif.rnews.be/actualite/belgique/72-56-33918/les-...

 



 

15/11/2009

Le grand prix des feux rouges (ou le bonheur automobile)


amazing-ferrari-accident-2

Bonheur automobile ?


netAUTO

(Une manifestation à Montréal à propos du trop grand nombre d'accidents impliquant des cyclistes)


 

Aujourd'hui 15 novembre, c'est la journée mondiale du souvenir des victimes de la route...

Pour information : 1,27 million de morts par an, 1ère cause de mortalité chez les 10 - 24 ans dans le monde (O.M.S.)  Vous trouvez ça normal, vous ? Acceptable ?

Décidément ! Déjà cette semaine j'ai été choqué comme beaucoup par cet accident tuant trois cyclistes à Oosterzele (au nord de la Belgique), et ensuite j'ai entendu des statistiques et des discutions de gens en Flandres disant qu'un pays qui acceptait de telles choses était barbare.

Quelques chiffres :

Pour la Belgique, nombre de cyclistes tués par an :

-1991 : 166

-2000 : 134

-2007 : 88

En France, une moyenne de 250 cyclistes tués par an.

C'est beaucoup, et en Belgique les résultats sont moins bons que la moyenne européenne concernant les usagers faibles, cyclistes et piétons.Il faut également préciser que la Belgique néerlandophone compte un nombre record de cycliste par habitant, 3éme après les Pays-Bas et le Danemark.

Si le nombre de cyclistes décédés diminue, c'est heureux, le nombre d'accidents impliquant des cyclistes avec blessés ne diminue pas, et le nombre d'accidents de la route en général ne diminue pas !


Tout cela m'a toujours énormément choqué...

Ce qui est terrible, c'est que j'ai le sentiment qu'il est très difficile de s'en prendre aux automobilistes dans mon pays tant cela semble faire partie d'une sorte de culture, d'un culte irrationnel, passionnel, qui symboliserait un monde "moderne et en progrès constant" ou qui participerait à l'image que l'on se ferait de certaines identités, classes ou façon de vivre, et même une certaine idée du plaisir. Sans parler du sport automobile. Culte qui touche toutes les classes sociales : dans tout les milieux il y en a qui rêvent d'une Mercedes, une BMW, une Bentley, une Porsche ou une Ferrari par exemple, en se disant que forcément ils seraient tellement plus heureux  s'ils en possédaient une. Peut-être que ce sont les mêmes qui se penseraient ridicules à utiliser une petite voiture économique. Ou aurait honte de posséder une voiture qui a leur yeux n'aurait pas une certaine "image" Où est le ridicule ? Quand j'en vois qui ont l'air de se penser importants ou plus intéressants voire authenthiques (?) parce qu'ils ont le derrière posé dans tel engin plutôt qu'un autre...

Tout ça pour terminer dans un mur ? Ou handicapé à vie ? Ou tuer quelqu'un d'autre ? Depuis le début de l'automobile, toujours plus : plus vite, plus de performances, et toujours plus de morts... Quelle horreur ! Ce qui est terrible, c'est que c'est souvent plus accepté que des meurtres crapuleux, alors que dans certains cas la différence ne m'apparait pas flagrante, par contre au niveau pénal on est beaucoup plus tolérant quand il s'agit d'accidents de la route...


Pourtant j'ai aussi une voiture, que j'utilise peu, certes, mais tout de même...

Souvent je regrette de m'être acheté une voiture, pendant longtemps je n'en ai pas eu, et j'utilise encore souvent les transports en commun et le vélo.

Quand je conduis, je respecte les limitations de vitesse, non pas pour faire de l'excès de zèle, mais parce que je me sens en accord avec ces règlements, même si, je le reconnais, il existe aussi des gens qui conduisent lentement et sont dangereux, mais c'est un autre problème, je ne pense pas que cela soit mon cas... Alors quand je roule à du cinquante en ville, il y a presque systématiquement un forcené qui vient me coller et fulmine à l'intérieur de son auto... Très souvent, fait étrange, il s'agit d'un modèle un peu "sportif" de chez Audi ou BMW... Il faudrait expliquer à ces malades (et dangereux, désolé) que leur auto n'est pas un jeu vidéo... Certainement ceux-là me prennent pour un con, mais les enfants, les vieilles personnes qui tentent de traverser la rue au péril de leur vie, les cyclistes, les autres voitures qui tentent de s'engager dans un carrefour sans visibilité, je ne crois pas... De plus rouler à allure modérée à l'avantage de ne pas me stresser et me permets d'écouter la radio de façon intelligible... Je n'ai jamais compris l'utilité de s'exciter pour gagner trois minutes... Et encore, je ne parle pas de la pollution...

Vous trouvez ça normal qu'il y ait tant d'accident touchant des piétons âgés qui tentent de traverser les routes ? Que cela ne soit plus possible à certains endroits qu'au péril de sa vie ? Pourquoi accepte-t-on cela ? Ne dites pas que cela arrive toujours aux autres... jusqu'au jour...


En fait c'est l'histoire de ces cyclistes tués qui m'a poussé à réagir, les statistiques que j'ai lu par la suite m'ont un peu traumatisé, je n'en connaissais pas l'ampleur... Pourquoi n'en parle-t-on pas plus ? Quand je pense à ces associations cyclistes militantes parfois un peu exaltées qui vous disent que "noooooooooon, ce n'est pas dangereux..." Mais parfois ce sont les comportements de nombreux cyclistes qui sont dangereux, là, d'accord....

J'ai toujours été très prudent et extrêmement attentif, mais bon...

Il se fait que le vélo est personnellement un de mes plus grands plaisirs, j'en fais très souvent, été comme hiver, depuis que je suis petit. J'ai fait quelques voyages, et c'est parmi mes meilleurs souvenirs, je ne pourrais pas m'en passer.


D'ailleurs, au risque de passer pour un débile, laissez-moi vous présenter l'engin avec lequel j'adore me perdre seul dans des endroits isolés... Pourquoi est-ce qu'il y en a toujours pour prendre les cyclistes pour des débiles d'ailleurs ? Je trouve ça triste...


2005_0313Image00222


01/01/2009

Pour 2009

 

Tous mes vœux pour l'année qui commence à tous ceux qui passent par ici

 

colombe

 

Je vous souhaite de vivre en Paix


Puis-je vous encourager à la réflexion pour l'année nouvelle ?

J'ai trouvé ici et là ces mots chargés de sens :


 

"Pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi, et cet ennemi deviendra votre associé", Nelson Mandela, tiré de Un long chemin vers la liberté


"La paix à n'importe quel prix, ce n'est plus la paix", Eve Curie


"L'homme qui a l'âme en paix n'est importun ni à lui-même ni aux autres", Epicure

 

Allez...

17:43 Écrit par Francis dans ACTUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : paix, 2009, voeux, nouvelle annee |

28/11/2008

Les chirurgiens

 

 

arton179


Il y a une information que je viens d'entendre qui, je dois bien le dire, m'a étonné : les chirurgiens, de par leur profession, vivent moins longtemps que les autres. Ce serait lié au stress, aux conditions de travail éprouvantes, etc.

Je savais cela des ouvriers : par exemple en France ils vivent moins longtemps que les cadres de sept ans. Pour les chirurgiens, je n'ai pas trouvé de chiffre.

Moi qui suis souvent choqué par des différences de salaire injustes, énormes, parfois peu en rapport avec la pénibilité, à l'effort, aux qualités demandées, au point que parfois la bassesse est récompensée, pas le courage ! Mais que voulez-vous il y a d'un coté l'éthique, et de l'autre coté le fonctionnement de l'économie, on tente de concilier les deux !

J'ai toujours admiré les infirmières, les médecins, du moins ceux qui sont honnêtes et ne choisissent pas la facilité. Quel beau métier ! Et je me dis qu'alors parfois un meilleur salaire est mérité, et que certaines facilités, un certain confort sont utiles au regard de la responsabilité terrible de ce métier. A ce propos les infirmièr(e)s aussi sont soumis(e)s au stress et aux responsabilités, au travail de nuit ou dans l'urgence etc... Quand au salaire, là...

24/07/2008

Intelligence


 

J’ai revu il n’y a pas longtemps à la télévision un numéro de l’émission strip-tease. Celle-là montrait un jeune Liégeois d’extrême-droite  ainsi qu’une famille française du même bord, mais  beaucoup plus bourgeoise, tendance catholique réactionnaire révisionniste et tout, nostalgique de la monarchie française, défenseur de Pétain, Franco etc… De vrais comiques…

Comme toujours j’ai trouvé cette émission passionnante, drôle, instructive, toujours étonné que si souvent comme on dit « la réalité dépasse la fiction » C’était mieux qu’au cinéma, sauf que de constater que des gens pareils existent fait peur…

Seulement il y a une chose qui m’a dérangé : le commentaire à la fin de l’émission, qui ironisait sur « le manque d’intelligence », en parlant de façon ironique d’un petit pois dans la tête à propos des personnages que l’on montrait… Est-ce vraiment là le problème ? Je me dis qu’en ironisant de la sorte à propos de gens comme ça, on ne fait que nourrir leur haine, les conforter dans leurs  penchants, comme si l’on aimerait qu’ils restent comme cela, et qu’on puisse se dire que soi au moins on est mieux que ça… Un peu comme ces gens qui ironisent à propos du supposé manque d’intelligence de Georges Bush et qui ont l’air d’avoir résolu les problèmes de l’humanité en disant cela. L’intelligence en tant que telle est-elle une qualité, ou est-ce ce qu’on en fait qui est important ? N’y a t il pas des imbéciles heureux qui ne font de mal à personne et par ailleurs des gens intelligents mais haineux et pervers, qui jouissent du mal qu’ils font, et qui jouissent de la provocation qu’il créent ?

Croit-on que l’extrême-droite  soit un problème de manque d’intelligence ou de culture ? Pourquoi alors l’Allemagne était-elle considérée avant la deuxième guerre mondiale comme l’une des nations les plus avancées du point de vue culturel ou philosophique ? Comment en est-on arrivés à se considérer supérieurs de naissance, d’un point de vue biologique, en s’appuyant sur des arguments pseudo scientifiques de l’époque ? Ce mal n’a-t-il pas des racines beaucoup plus profondes, au sein même de la pensée et la science « occidentale » (que penser quand on voit que Kant ou Voltaire ont eu des propos …racistes ? ) ou même également d’autres pays comme le Japon par exemple ? Une chose à moi me semble évidente en tout cas : se penser supérieur pousse à dominer et utiliser les autres, l’humilité pas du tout ! Regardez le colonialisme… Dominer et utiliser les autres est-elle une supériorité ? Il me semble que le résultat que l’on peut obtenir de ce genre d’attitude encouragerait les esprits fragiles à le penser. Est-on supérieur parce que l’on rabaisse et moque les autres tout en se pensant plus intelligent ? Quand bien même on se croirait victime et que l’on penserait avoir de meilleures raisons que les autres à le faire…

Personnellement j’ai souvent constaté que le racisme véritable, celui qui fait croire à une inégalité biologique entre de soi-disant races humaines, et qui ferait croire qu’il serait naturel que certains aient par leur naissance à commander les autres, auraient des besoins supérieurs n’était pas lié à la culture, l’éducation ou encore le milieu social, et j’ai parfois été étonné de voir des gens de formation universitaire, avec de grands discours doublé de cette ironie à propos de l’extrème-droite dont je parlais être parfois réellement racistes sans même donner l’impression qu’ils s’en rendaient compte, même parfois avec une sorte d’amour pour les gens qu’ils rabaissaient, mais comme on aime un enfant… Et j’ai rencontré d’autres personnes beaucoup plus simples mais qui possédaient une sorte d’intelligence naturelle qui ne leur faisait jamais voir la couleur des gens, ou leur origine, leur milieu social ou identité…

On pourrait appeler cela une sorte d’intelligence du cœur ou du regard, quand d’autres ne voient toujours que l’aspect extérieur, la tenue vestimentaire, la façon de parler ou que sais-je qui à leurs yeux possèderait tant d’importance… et ramènent toujours leur interlocuteur à sa culture, son identité ou la couleur de sa peau… comme une sorte de monde virtuel, de fantasmes… qui exlu sans le savoir, et qui est tellement réducteur et caricatural, comme une sorte d’enfermement liberticide… Pourquoi toujours ranger les gens dans des catégories et des tiroirs et les empêcher de respirer ????

08/04/2008

Perversité

L'autre jour je voulais parler ici de perversité, en voulant dire que cela n'a pas nécessairement une connotation sexuelle comme on le croit parfois. Il y a dans l'actualité un événement qui me semble être un bon exemple : le fameux film anti-Islam de Geert Wilders, le député néerlandais d'extrème-droite.

 

wilders



 

Quel est son but avec ce film ? Attiser la haine ? Répandre le chaos, la violence ? Par haine de l'humanité en général, mépris pour la vie ? Pour je ne sais quel ressentiment personnel ? Par revanche ? Je le pense, même s'ils ne s'en rendent pas toujours compte, les gens comme ça sont pervers et dangereux. Ses intentions sont-elles fondamentalement différentes d'un Ben Laden ? Par ailleurs ce n'est ni l'un ni l'autre qui ira se faire sauter avec une bombe...

Comme un Hitler, qui détestait l'humanité entière et la vie en général ? Et qui était un dépressif chronique par ailleurs, c'est à dire quelqu'un pour qui la vie n'a pas de sens, la sienne, celle des autres ? N'était-ce pas cette haine qui le guidait ?

Cela ne montre-t-il pas que ce dont on a besoin en politique, c'est de sagesse, de lucidité, qu'on a besoin de femmes et d'hommes équilibrés qui veulent (réellement) le bonheur des autres, et respecter toutes les minorités, rassembler ? 

Cela n'encourage-t-il pas à se méfier des démagogues, des populistes, des mythomanes, des séducteurs au discours simpliste qui ont l'art de dire au peuple ce qu'il a envie d'entendre ? Dans le but d'exercer un pouvoir sur lui ? Et dans quel but ? Les hommes ont-ils toujours un but rationnel dans la tête ?

 

"Lobscurité ne peut chasser l'obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne  peut pas chasser la haine ; seul l'amour le peut." Martin Luther King

08/03/2008

Journée de la femme

"Femmes, c'est vous qui tenez entre vos mains le salut du monde" Léon Tostoï 

 

 

Une pensée pour toutes ces luttes passées vers plus d'égalité en droit entre hommes et femmes. Il y a encore du chemin...

Une pensée pour celles que l'on fait souffrir, à qui l'on manque de respect, dont la dignité est bafouée.

Une pensée spéciale à toute les femmes qui aiment les hommes qui aiment les femmes ! Il y en a beaucoup et, c'est heureux, même dans les associations féministes ;-)

Et, puisqu'il est question d'égalité, une pensée aussi à tout les hommes, particulièrement aux ouvriers qui souffrent aussi dans leur corps, dont on exploite la force physique injustement, comme des animaux, qui voient leur durée de vie diminuée sans parler des maladies professionnelles et des accidents du travail. Une pensée aussi à tout ceux qu'on envoie comme chair à canon, aux pauvres types qu'on envoie tuer d'autres pauvres types, qui préfèreraient peut-être arrêter cette folie et s'aimer... En Irak par exemple. Savez-vous qu'après la guerre en Europe, des "anciens combattants" français et allemands, simples soldats envoyés au front, quand il se sont rencontrés, se sont embrassés en pleurant ? Parce qu'ils savaient qu'ils avaient tous soufferts de la même absurdité et de la même horreur sans avoir rien demandé...