02/07/2012

Les gens médiocres...

Dès que ça sent une fragilité chez son interlocuteur, ça a toujours une petite phrase bien dégueulasse et lâche pour te rabaisser, toujours la même chose ! Une pente s'offre à eux : ils s'y laissent aller. Face aux gens de pouvoirs, aux gens forts, aux Importants, toujours on se courbe et on sert du Madame et du Monsieur, et des courbettes et des sourires faux...

On aimerait parfois être surpris, on est souvent déçu... Ca croit que ça a de l'humour quand ça n'a qu'une ironie médiocre, on ricane, on ramène tout à son petit monde de bassesses, on vit dans son petit monde virtuel... Parfois on a même sa petite cour, alors on ricane ensemble...

Il y a parfois des mots ambigus et difficilles à manier, la médiocrité, c'est avant tout une question de définition...

17:23 Écrit par Francis dans BESOIN DE M'EXPRIMER | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : médiocrité |

11/08/2011

Merde (2) ^^

Tant qu'à faire dans la caricature, s'il y a la droite populiste qui braille, vous avez aussi le socialiste wallon paternaliste et condescendant, hein, on lui a dit qu'on avait besoin, d'être traité comme un gosse ??? Avec bienveillance, certes mais bon...

 

On a le droit de le dire, ça ????

 

Et quelle est exactement la différence entre le socialiste (wallon ou pas ^^) paternaliste et l'aristocrate de doit divin (ou au moins ayant hérité de ça), et ses pauvres, tout aussi bienveillant et paternaliste, tout autant occupé à vous tirer les oreilles et vous faire la leçon, se croyant toujours autorisé à le faire, tellement convaincu de sa supériorité morale et congénitale ???? Et du bienfait de sa charité chrétienne (pff) ?

Ténue, la différence, non ??? D'ordre financier, peut-être ? Et ça, on a le droit de le dire ? Pas vraiment ???

 

Il existe, d'ailleurs, des socialistes wallons qui logent dans des châteaux dont ils sont propriétaires... Cherchez l'erreur 

 

C'est l'avantage, quand on a plus rien à perdre et qu'on en a ras-le-bol, on a envie de dire ce qu'on pense... Marre aussi de passer pour un sale type... Il faudrait donc que je devienne un parfait hypocrite, et puis un vrai mouton, et puis je lêcherais le derrière à tout le monde et je dirais oui à tout, tout le monde serait content... Non, dans la vraie vie on ne peut pas dire ce qu'on pense, on passe pour un fou ou un sale type, il faudrait être un vrai beauf comme tout le monde et puis ça irait mieux...

 

La vie est une vraie comédie, il y a des jours comme ça, on ne prend rien au sérieux, surtout pas moi-même... un vrai pitre...

09:51 Écrit par Francis dans CARICATURE | Lien permanent | Commentaires (3) |

10/08/2011

Décidément...

La note précédente non plus n'est pas apparue dans les dernières notes publiées... elle aurait dû s'intercaler entre celle de 11h31 et celle de 11h45. Dans la catégorie Pensées, je n'apparais pas non plus.

Et si c'est de la censure, caca boudin, on a le droit de le dire, ou pas ? J'essaierai la prochaine fois... Ca devient ridicule.

 

Tout de même, si on fait un blog, c'est tout de même dans l'espoir d'être lu, non ? Parce que si vraiment c'est de la censure, d'abord c'est grotesque, et puis je vais aller voir ailleurs... Et puis même si ce n'est pas de la censure, si on apparait pas, si on est pas lu, à quoi bon aussi... C'est pas une question de vanité, juste le besoin de communiquer.

12:11 Écrit par Francis | Lien permanent | Commentaires (4) |

Censure ?

Très longtemps que je n'étais plus venu sur ce blog... je viens de constater que ma note n'est pas apparue dans les "dernières notes publiées" Problème informatique, ou censure ???? Je n'en sais évidemment rien, mais si c'est de la censure (il faut appeler un chat un chat) c'est tout de même lamentable.... Parce que j'ai écrit "merde" ???? Ho, c'est vraiment terrible, et d'une grossièreté !

 

Quand on voit que passent des propos infiniment plus méchants, homophobes, racistes et j'en passe exposés de façon hypocrite sur ces mêmes blogs Skynet... Très fort belgacon....

 

Non, mais sérieux, c'est pour ça que la parution du titre est différée, parce qu'il y a une lecture, ou c'est une autre raison ? Comment savoir ? De toute façon, vous auriez tord, car c'est bien connu, la provocation, ça fait vendre, et comme c'est le but de votre portail, vendre, vendre ^^

11:44 Écrit par Francis | Lien permanent | Commentaires (0) |

Merde ^^

Au fait... je suis vraiment obligé de sympathiser avec des gens qui ironisent à votre propos, en votre présence, ayant l'air de croire que ce serait un genre de supériorité, et feignant peut-être de voir que vous ne le voyez pas, ou au contraire jouissant d'imaginer que vous le voyez... je ne sais pas au juste, m'en fiche d'ailleurs... Ils se complaisent à croire à un genre de supériorité (là où il n'y aurait plutôt que bassesse et médiocrité)... vraiment, je suis obligé... et je n'ai pas le droit de le dire ???

 

Je n'ai pas le droit de le dire, car je paraitrais méprisant, juste le droit de la fermer, ou pire je passerais pour un qui imaginerait des choses qui ne sont pas, dans son grand égarement ^^

 

Je devrais peut-être aussi trouver que la Dernière Heure/Les sports est un journal très intéressant, le ciné-télé revue aussi d'ailleurs ^^ C'est clair, je me ferais plein d'amis, et puis on aurait des discours de droite populiste bien lourds et simplificateurs, toujours les mêmes, on s'y complairait, comme un genre d'entente et de solidarité dans la lâcheté et la facilité... Et puis on dirait "mais où va-t-on, enfin, mais où va-t-on, c'est un scandale etc..." "Et puis moi si j'étais au pouvoir j'aurais toutes les solutions ou presque" Autoritaires, bien sûr les solutions... Parce que c'est autoritaire en plus d'être bien beauf...

J'ai droit de le dire, ça ? Sans paraître méprisant... Non plus.... Merde, merde et re-merde... Y'a des jours, le politiquement correct ça vous passe au-dessus de la tête... Et puis la télé aussi, je passerais ma vie à m'abrutir de télé, idéal pour s'oublier et cesser de penser définitivement, enfin ça dépend de ce qu'on regarde... Ca non plus pas le droit de le dire... chier ^^ Ou de jeux vidéo, faute de télé, comme vous voudrez

 

Parfois, on a envie de dire : mais allez vous foutre, enfin.

 

J'ai le droit ?

 

Hein ?  Sais pas... 

 

Viens de le faire, indubitablement ^^

 

D'un trait comme ça, sans m'arrêter, comme un soulagement...

 

Allez vous faire foutre ^^

 

Rhâââââ

10:59 Écrit par Francis dans À LA SAUVAGE | Lien permanent | Commentaires (0) |

15/02/2011

Médiocrité

... Comme ces gens qui se croient autorisés à vous rejeter et croient avoir de bonnes raisons de le faire, quand en fait vous ne leur avez rien fait, se croient autorisés à vous faire la morale, par des sous-entendus, des petites phrases dégueulasses, des attitudes empreintes de méchanceté et de bassesse, alors qu'il ne savent strictement rien de vous et de votre vie. Ils fantasment, imaginent, et sont souvent à ce point à coté de la plaque que ça fait peur. Mais ils vous jugent, s'y croient autorisés, et croient mieux savoir... quelle misère... Ou alors ceux qui viennent vous faire une sorte de charité et on devrait s'en satisfaire et même les féliciter : hé bien ça c'est parfois pire que la solitude ou le rejet... On aimerait se dire plus détachés, mais non, ça fait mal...

 

Vous avez remarqué, vous aussi que souvent les gens qui ont des discours et se croient des modèles de vertus sont parfois les plus pervers, les plus aptes à vous servir de ces petites phrases bien dégueulasses et pleines de sous-entendu qui ne laissent même pas la possibilité de répondre ! Que de lâcheté ! Et on se croit supérieur ! Vous savez quoi ? Avec les gens comme ça, les pervers, les narcissisques il ne faut surtout pas montrer qu'ils vous ont fait du mal, car c'est alors qu'ils peuvent en jouir... Non, il ne faut pas montrer sa fragilité ni que cela vous touche, comme ça ils finissent pas se lasser.

Que la vie en société est compliquée, que les gens sont lâches, vivent toujours leurs fantasmes et leurs interprétations... Ca me semble tellement rare des gens lucides.. Ce ne sont pas toujours ceux qu'on croit ni ceux qui ont les plus beaux discours. Mais on préfère tout simplifier, on s'y complait... Surtout pas dire des choses trop nuancées au risque d'être taxé d'intello, avec l'effet que la moindre de vos parole soit tournée au ridicule, surtout ne pas trop penser non plus... Nooon, se complaire à se dire qu'on sait mieux, n'est-ce pas, qu'on est pas dupe, c'est tellement plus valorisant pour soi-même, je les entend d'ici vos ricanements d'auto-complaisance... 

 

 

07/11/2010

Assez

 

 

P1000032.jpg

 

 

 

Au cas où (?) des visiteurs de passage se demanderaient ce que devient l'auteur de ce blog, je leur répondrai qu'il en a assez de devoir à présent se censurer alors qu'il avait créé ça justement pour s'exprimer librement quand ce n'était pas possible ailleurs, qu'il est fatigué de passer auprès de certains qu'ils côtoient et le lisent pour quelqu'un de suspect (de quoi ?) voire qui les insulte, quand même il parle d'évènements passés dont ils n'ont pas connaissance et ne les concerne pas ! Comme, par exemple, quand je me plaignais récemment de gens qui me traitaient en inférieur, du genre de ceux qui éprouvent un besoin compulsif de rabaisser les autres... Certains, à voir les réactions, se sont sentis visés... fatigant.

Suspect au point que j'ai le sentiment que d'une certaine façon cela pourrait interférer sur ma vie professionnelle, ce que je trouverais bien injuste si tel est le cas...

Assez des "ça va ?", des regards qui voudraient me dire quelque chose sans que je le comprenne vraiment, fatigué de constater que certains ont l'air de vouloir tourner au ridicule des choses que j'ai voulu exprimer ici alors qu'ils n'ont même pas connaissance de ce que j'ai vécu, ou pire ne tentent même pas de comprendre vraiment, ironisant, simplifiant tout sans même savoir...

Fatigué aussi d'avoir parfois le sentiment d'être lu par d'autres, de vraies commères, avec le même genre de plaisir qu'on a à lire le genre de journal qu'on lit dans les toilettes, en cachette, pour y trouver des faits divers croustillants sur nos amis les peoples ou pouvoir s'indigner mode "dans quel monde vivons-nous, n'est-ce pas madame, mais où va-t-on, n'est-ce pas, où va-t-on je vous le demande etc... Et puis on se dit que de toute façon, ils sont tous pourris et que, nous si on était au pouvoir, on aurait, bien sur, la solution, etc... (je passe les propos bien réactionnaires, odieux et simplificateurs qui font peur...) Mais jamais, tenter de comprendre vraiment le monde qui nous entoure, s'informer vraiment, non, on préfère la facilité, d'autant plus si on est nombreux à répéter les mêmes conneries, on se rassure...

Tout cela sans doute parce que j'avais réagi vivement ici même à cause d'une bêtise, venant d'une personne qui probablement n'en pouvait plus de son travail et avait visiblement besoin d'un bouc émissaire tout désigné (j'ai l'habitude...), de se défouler... voir, si cela vous intéresse : http://le-grand-passage.skynetblogs.be/archive/2008/06/25/montee-de-misanthropie-passagere-ca-va-passer.html

Le sommet, c'est que, bien sûr il y en a eu certainement pour se dire "il n'y a pas de fumée sans feu",etc.

C'est quand même terrible qu'il suffise qu'untel écrive n'importe quoi pour que forcément il y en ait pour le croire et trouvent du coup que beaucoup de choses effectivement viennent le confirmer, que c'est certainement vrai, "puisqu'on le dit" Comme au moyen-âge il suffisait qu'un dise "c'est une sorcière !" pour que tout le monde le croie, trouve forcément des preuves, jusqu'à qu'on brûle la dite sorcière sur la place publique. Pourquoi ont-ils parfois besoin d'un bouc émissaire pour se défouler ? Bonne question...

 De vraies commères, des concierges comme je le disais... avec tout le respect que j'avais pour ma tante d'ailleurs, qui un temps a été concierge mais qui, elle, avait de l'amour et du respect pour les gens quels qu'ils soient.

A voir certaines réactions, je me serais cru des années en arrière quand j'étais à l'école et où j'entendais des bêtises telle que "un homme sans feu est un homme sans queue" "pédé sexuel" etc... Je n'invente rien ! Et où il fallait bien sur, apporter la preuve qu'on était un homme... Il y en a peut-être qui en sont resté là. Comme on voit comme il est important pour certains qu'on ait un permis de conduire par exemple ou d'autres détails idiots, on peut sincèrement se poser la question.

On peut aussi se demander pourquoi, d'ailleurs (contrairement en général, aux femmes) beaucoup d'hommes ont tant de problèmes avec l'homosexualité au point d'en avoir peur et d'être agressif. N'est-on pas autorisé à se demander, comme on l'entend régulièrement, si l'homophobie n'est pas souvent une part d'homosexualité refoulée avec laquelle certains ne sont pas en paix au point que cela les rende agressif ? Et qu'au contraire quand on est en paix avec soi-même, on a plus de respect et on ne fait pas tant d'histoire avec si peu ?

Le pire, peut-être, le plus fatigant, c'est qu'on pourrait passer pour homophobe à se défendre qu'on n'est pas homosexuel quand on vous a "accusé" de l'être, se disant, bien sûr, "qu'il y a une raison" ou encore qu'on pourrait croire qu'on l'est parce qu'on prend leur défense, si je me fais bien comprendre... Le fait est que j'aime les gens hors norme, que quelque part, cela me rassure, tout comme je me sens mal à l'aise auprès de ceux pour qui vous devriez être "comme ceci" et "comme cela" ("normal" quoi, notez les guillemets) pour qu'ils vous respectent et vous acceptent. Pitié... Que ceux qui aiment se complaire dans leur bêtise croient ce qu'ils veulent je m'en fous ! Que ceux qui y échappent ne se sentent pas visés ici !

Mais que parfois, que les gens sont lourds et c... Misère...

Un peu de respect ça fait tellement de bien...

 

 

Et puis, qu'est-ce que c'est que le courage, qu'est-ce que c'est qu'être un homme ?

Une chanson me vient à l'esprit, concernant ce qui nous occupe ici : le courage et "être un homme". Une chanson en avance sur son temps, et vraiment courageuse, l'air de rien... Une chanson sur la bêtise humaine... C'est même intelligent, car une chanson populaire a plus d'impact que tous les grands discours moralisateurs... Avez-vous seulement réellement prêté attention aux paroles ?


Charles Aznavour, Comme ils disent, 1972

 

 

Il y en a une autre de chanson populaire, beaucoup plus récente et traitant du même thème comme tant d'autres, peut-être l'aurez vous entendue sans le savoir... "Fuck You" de Lily Allen :

Voir les paroles en français ici : http://www.paroles-musique.com/traduction-Lily_Allen-Fuck_You_Lil-lyrics,t42985

 

 

 

Et, tant qu'on y est avec la chanson à texte, la belle chanson française, autant finir en beauté...

Comme je vous entends déjà "oui, mais ça, vraiment, tout le monde peut le faire" Sur ? La différence justement, c'est que lui il le fait... quel bonheur... Un vrai plaisir tout comme celui, certainement, de Lily Allen à dire fuck you (allez vous faire foutre...) à tous les c***...

 

Voilà que je voulais faire court, et me calmer... un peu raté. Peut-être à mon tour ai-je été lourd, voire incompréhensible.. Ferai mieux la prochaine fois... Avec des choses plus intéressantes j'espère. Probablement ne devrais-je pas non plus m'en faire à propos de réactions finalement minoritaires - mais je ne m'en fais pas tant que ça. N'empêche, c'est vraiment lourd...

Je voulais même arrêter ce blog définitivement, et puis je me suis dit que non, c'est dommage, car cela m'a été utile, et qu'on y trouve peut-être parfois des choses intéressantes en triant un peu, même s'il n'y en a plus beaucoup qui viennent me lire comme c'était le cas avant... Même que cela m'étonnait...

14/08/2010

Etre un autre pour vous plaire

Vous n'avez jamais eu ce sentiment qu'il faudrait presque que vous soyiez un autre pour que les autres vous acceptent ?

Pourquoi faire ? Pourquoi cette comédie ? Pour faire plaisir à qui ? Et surtout, quand on ne fait de mal à personne.

Jusqu'à perdre son âme ?

Jamais. Vous m'entendez : jamais. Ce que pensent les autres : zéro. Et merde.

20:04 Écrit par Francis dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (2) |

25/07/2010

127bis


127 bis_DxO.jpg

(cliquez pour agrandir les images)



Il voulait que je le prenne en photo (pas évident à travers deux rangées de grillages serrés : on les voit un peu sur le reflet des vitres), on a discuté un peu (pas facile non plus avec la distance, le vent et les avions qui atterrissent juste à coté) Il voulait une photo "Pour la liberté" disait-il... Je me suis retrouvé avec cette image, ne sachant pas quoi en faire, après j'ai regretté de ne pas avoir demandé un email ou que sais-je. Alors je la mets ici, cela n'aura pas beaucoup d'audience mais c'est mieux que rien. Il était sympathique, même pas agressif, juste un peu tendu : il y a de quoi l'être en étant enfermé comme ça. Peut-être que la photo et les quelques mots l'auront calmé un peu, c'est toujours ça. En plus les avions qui atterissent sans arrêt ce n'est pas idéal pour dormir, ça doit rendre nerveux encore un peu plus...

Cela ressemble tout de même furieusement à une prison, ce célèbre centre 127bis, sauf que la majorité des occupants sont innocents, juste coupables de fuir un endroit sans avenir ou si peu à la recherche d'une meilleure vie. C'est quand même un peu la honte de la Belgique ce fameux centre, on y a même "accueilli" des enfants ou des personnes malades. Elle a été condamnée officiellement d'ailleurs.

Quoiqu'on dise, la vie est une loterie. Vous êtes riche, vous venez par exemple du Japon, des Etats-Unis ou d'un pays du Golfe, on ne va évidemment pas vous enfermer ! Ce serait un véritable scandale, n'est-ce pas. Et vous pouvez voyager comme bon vous semble si vous aimez ça. Vous n'avez pas d'argent (pas de pouvoir) et vous ne venez pas de la destination qu'il faut, on va vous enfermer ! Et peut-être encore en plus se croire autorisé à vous faire la leçon et vous considérer, forcément, comme affabulateur et malhonnête. Comme c'est facile.

Dire qu'il y a des "braves gens" dans notre beau pays pour dire "qu'ils viennent prendre le travail des belges" ou profiter de la sécurité sociale etc... La réalité est toute autre, excusez-moi, beaucoup plus complexe. Et s'il y a bien sur des gens qui fuient leur pays car ils ont des problèmes avec la justice ou que sais-je, ce n'est pas la majorité. En général et par ailleurs ce ne sont même pas les plus pauvres ou les moins éduqués qui voyagent comme ça. Mais il faudrait des pages pour aborder le sujet, d'autres le font mieux que moi.

Notez que si je dis que la vie est une loterie, tout n'est pas déterminé non plus évidemment...

Cela me fait penser qu'un jour une personne (très aimable personne d'ailleurs) m'a dit ici, sur le blog, que souvent ce que je disais était orienté, comme s'il agissait d'une incohérence dans mon propos qu'il aurait été utile de relever. Comme si j'avais critiqué un peu gratuitement et de manière illégitime les privilèges et les gens privilégiés... Cela m'avait un peu choqué et laissé comme un sentiment d'injustice... Par ailleurs, on voit beaucoup plus rarement ceux qui jouissent de privilèges, s'en plaindre, ou y renoncer, que le contraire ;-)

Ce n'est pas tellement aux privilèges que je m'en prenais, ce n'est pas cela qui me fâchait, mais plutôt le fait, considérant que la vie étant pour une bonne part, une sorte de loterie, que beaucoup n'en aient pas pleinement conscience ou refusent de le considérer, préférant se croire supérieurs, comme appartenant à une sorte de supériorité naturelle, plutôt que de se rendre compte qu'en fait ils ont été tout simplement privilégiés, ce qui est plus sain et honnête... Évidemment l'ego en prend un coup. Mais un peu d'humilité ça fait du bien aussi. Dans mon pays encore beaucoup de privilièges sont affaire de famille, de milieu, auquel il est difficille d'acquéder, tout cela est bien gardé, si l'on est pas bien né, sauf à perdre son âme et faire trop de concessions. Un pays terriblemment rétrograde avec des gens dont on se demande parfois s'ils pensent, et à la fois un pays de progrès social, c'est réellement étrange.

Personnellement, avoir un moment été traité en inférieur par des imbéciles bien nés, dont je me demande encore ce qu'ils avaient de mieux que moi, qui croyaient tout mieux savoir à propos de tout, et qui exerçaient un pouvoir (que je ressentais comme injuste) sur moi, m'était insupportable. Voilà pourquoi j'avais besoin de l'exprimer ici et en quoi c'était "orienté"... Vous voyez, mes propos sont encore un peu agressifs, je ne suis pas en paix avec ça...

Mais je me suis écarté de ce que je disais au départ, pardon !


Pour revenir au sujet, on en construit un deuxième, de centre fermé, juste à coté...


DSC00360_DxO.jpg




Et, dans les champs voisins, des épouvantails d'un genre nouveau, je n'avais jamais vu. Ca n'a pas l'air de marcher, il y avait beaucoup d'oiseaux !




DSC00316.jpg
DSC00305_DxO.jpg
DSC00313_DxO.jpg



Bien je n'ai pas acheté cet appareil pour faire mon petit reporter ! Quand je commencerai à avoir une production à mon goût, j'en ferai certainement un blog photo ou un site... Ce jour-là j'en étais au stade des essais et de l'apprentissage, un vrai plaisir.



23/07/2010

Distraction de malade

 

_DSC0784.jpg

Alors voilà : j'avais une passion dévorante, la photo, je passais beaucoup de temps à ça. On fait ce qu'on peut, mais je crois que ça me réussissait mieux que le reste. J'aurais amèrement regretté de ne pas pouvoir m'y remettre, faute de temps et autre. J'ai enfin pu m'offrir un appareil numérique plus ou moins comme je voulais, grâce auquel je retrouve le plaisir et la passion que j'avais, qui me manquait.

Il faut que je vous explique : aimant particulièrement la photo de nuit ou en pose longue, il me fallait évidemment une commande à fil pour déclencher l'appareil sans y toucher, c'est un minimum. Or, on arrête pas l'progrès : j'ai trouvé un modèle qui non seulement permet de programmer de très longues poses, mais fait (entre autres) intervalomètre, c'est à dire qu'on peut déclencher automatiquement l'appareil toutes les sec., min., heures, comme on veut même toutes les 99 h 59 min 59 sec ça ne s'invente pas. Ce n'est pas vraiment nouveau mais avant ça coutait cher.

Donc je me suis dis, tant qu'à faire, pourquoi pas, je trouverai certainement des applications créatives à ça, c'est intéressant.

Oui, mais : je n'ai pas trouvé mieux que de placer l'appareil à ma fenêtre, le laissant déclencher tous les 1/4 d'heures pendant 24 h, pour voir. Et pour aller au bout de mon idée lumineuse, j'en ai fait un blog, qui doit être parmi les plus inutiles qui soient. C'est mon côté futile certainement, le ridicule et le n'importe quoi ne me font pas peur, je ne suis plus à ça de près ^^ Le pire c'est qu'il y en aurait peut-être pour trouver le concept intéressant, se prêtant à de fumeuses théories... mais je n'en suis pas sur du tout, mon but d'ailleurs, je l'ignore, mais il n'est pas de mystifier les autres, à priori.

C'est ici : http://24-96x15.blogspot.com/

Les plus passionnés et perspicaces d'entre vous pourront même deviner là où j'habite, de quelle ligne de tram il s'agit, s'ils étaient à l'heure et même vérifier, éphémérides de ce jour à l'appui si les heures de lever/coucher du soleil correspondent pour voir si je n'ai pas triché  !!!

Le pire est que j'ai fini par trouver ça intéressant, d'un coté de voir les gens et puis d'imaginer plein de choses. Comme je le fais parfois, je dois le dire, quand je m'ennuie. Ca ne vous arrive jamais de regarder par la fenêtre ? C'est étonnant comme des images à priori banales font jouer l'imagination. La mienne en tout cas. Et puis j'ai même fini par trouver une sorte de beauté dans la répétition de ces images. Pas parce que c'est moi qui les ai faites ! En plus je n'ai pas fait grand chose...

Peut-être est-ce moi en fait qui ait l'habitude de contempler des choses banales, d'y avoir un certain plaisir, de finir par les trouver belles et intéressantes ? Cela fait travailler mon imagination. Comme par exemple lorsque qu'on comtemple des motifs répétitifs d'un vieux papier peint sur un mur, une planche de bois ou que sais-je ? Ou quand on croit reconnaitre des formes déjà vues en contemplant les nuages. Comme le plaisir que j'ai à prendre le tram, le train et regarder par la fenêtre, pas besoin de paysages grandioses, même les choses les plus simples me procurent du plaisir...



"Il ne s'est rien passé"... peut-être que cela correspont à ma vie pour l'instant, le vide, la solitude, si vous saviez... Un peu ça fait du bien, mais je n'ai pas non plus envie de devenir définitivement associal voire misanthrope. Déjà que ce n'était pas ça. On ne m'aide pas non plus. Le vide : un peu comme ce blog aussi : probablement cela n'intéresse plus grand-monde, je ne fais rien pour non plus, je n'en éprouverais plus le besoin d'ailleurs. En plus je ne me sens plus libre de m'y exprimer, cela me donne le sentiment d'une manipulation de ma part, mais que je n'ai vraiment pas désirée.

Personne n'est venu regretter mon absence ici ni s'en inquiéter... Ici c'est comme dans la vraie vie, probablement.


 

13:14 Écrit par Francis dans BESOIN DE M'EXPRIMER | Lien permanent | Commentaires (10) |

16/07/2010

Ben alors

Là je suis déçu : je n'étais plus très actif ici, j'avais envie d'y revenir, mais vraiment c'est dissuasif !!!


Tout a changé, et pas seulement les couleurs, je voulais dire que je n'en suis pas responsable !

Le pire c'est que même les articles qui étaient dans les brouillons, c'està dire qui n'étaient pas publiés, avec des fautes, à l'état d'ébauche, que j'avais laissé tomber, dont j'avais honte ou que sais-je... sont à présent visibles !!!!


On va se dire que l'informatique est un métier ingrat et difficile...

J'espère quand même que mon blog pourra retrouver son aspect d'origine, parce qu'un doute m'envahit.

Rassurez-moi !


11:58 Écrit par Francis | Lien permanent | Commentaires (3) |

25/04/2010

Folie héréditaire

Ne vous êtes-vous jamais dit qu'il y avait des folies héréditaires telles la mégalomanie ou la paranoïa ? D'ailleurs est-ce que ce sont des maladies ou des formes de personnalité ? Cela viendrait-il des gènes ou de l'éducation, de l'exemple ? Je crois avoir des exemples proches mais j'ai des doutes ^^

On peut d'autant plus se poser la question quand ces "maladies" poussent à la réussite sociale ! Tel le mégalomane qui continuellement se surestime, surestime son importance sociale, ses capacités d'intelligence ou autre, même s'il en a un peu... ce qui l'amène à faire ce qu'autrement il ne ferait pas, n'oserait pas s'il possédait plus d'humilité ou de lucidité. N'est-ce pas aussi lié à un complexe d'infériorité ou un désir de revanche ??? Qui sait ce qui se passe dans le ciboulot des gens comme ça ? Parfois cela peut être les autres, qui, à cause du milieu (privilégié) dans lequel vous êtes né, voudraient voir en vous une forme de supériorité et vous pousseraient à être ce qu'ils attendent de vous... Parfois cela mène au ridicule quand on commence à afficher des particularités ou coqueteries vestimentaires qui tendrait à prouver cette soi-disant supériorité (de celles que les snobs  et autres amateurs de blason adorent singer, comme si forcément c'était un modèle) alors qu'on a surtout simplement hérité de pouvoirs et de privilèges, peut-être parfois lourds à porter, certes...

Ou le parano, qui continuellement marche sur la tête des autres, mais, dans sa folie, ne le voit pas, et dés lors s'étonne des réactions, se prend pour une victime... Le persécuteur qui se prend pour un persécuté... Le pire c'est que souvent celui-là est extrêmement soucieux de logique et de rationalité, a des explications à tout, mais souvent peu d'amour ou de vrai respect pour les gens... trop irrationnel, pas assez logique pour lui sans doute. Cela donne des petits chefs, de ceux qui ont besoin de dominer, et souvent si l'on creuse un peu, on constate qu'ils se prennent pour des victimes. Faut-il s'étonner qu'il y en ait plus dans les couches sociales dominantes, vu que c'est c'est un trait de caractère qui pousse à dominer (et éventuellement, à gravir l'échelle sociale), et qu'il est plus confortable évidemment de se voir comme une victime, ou même de se voir plus vertueux que les autres et le monde autour, mauvais, que de se voir comme un salaud qui marche sur la vie des autres et a peur de la violence qu'en fait lui-même il crée sans même s'en rendre compte...


Mais, peut-être, je divague... (je n'en suis pas sur)


Si jamais un spécialiste de la question passe par ici qu'il n'hésite pas à m'éclairer, ou à completer, tant j'ai le sentiment de n'avoir que survolé le sujet ; on n'en sait jamais assez.

21/02/2010

The Irrepressibles

http://www.myspace.com/theirrepressibles

 

Quelle belle musique... j'adore ça, cela rappelle un peu les films de Peter Greenaway et aussi Paul Roland voire certains morceaux de Roxy Music, And Also The Trees ou d'autres musiciens un peu "baroques"



Qui se rappelle de Paul Roland ?

21:32 Écrit par Francis dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : paul roland, the irrepressibles, in this shirt |

14/02/2010

La musique, un langage de sourds ?

 

On dit souvent, à juste titre, que la musique est un langage universel qui peut rassembler, au-delà des frontières ou des classes.

N'empêche que je suis parfois bien étonné de voir à quel point il y en a qui sont fermés à certains rythmes, sonorités ou sensations musicales. Comme si l'on s'adressait à eux avec un langage particulier, mais qu'ils n'y entendent rien du tout. J'ai même pu constater que ce n'est pas une question d'éducation ou de milieu, et j'ai vu cela aussi bien chez des gens plutôt intellectuels que chez d'autres ne s'intéressant pas à la musique ou "la culture" en général.

En soit cela ne dérange pas, mais là où ça commence à m'énerver, c'est quand cela concerne des musiques que j'aime particulièrement, et que, parce qu'on n'y entend rien, l'on se moque. Le pire c'est quand c'est fait avec du second degré, de l'ironie, des attitudes ou des sous-entendus qui tendraient à vous montrer que ce que vous écoutez est idiot, alors qu'en fait on n'y entend RIEN, comme si le cerveau ou les oreilles contenaient une sorte de filtre. Avec des intellectuels c'est parfois encore pire, parce qu'en plus on veut vous montrer que, malgré tout, on vous tolère, qu'on est ouvert, parce qu'on a une très bonne opinion de soi-même, qu'on vous tolère même si vous êtes à leurs yeux un inférieur (lol)

Personnellement j'ai constaté cela en particulier avec le rap, le funk, le jazz ou certains styles de musique electro. C'est triste ! D'autant plus triste que ceux qui n'entendent rien aux musiques que je viens de citer ne comprennent pas bien non plus à quel point elles sont apparentées, oublient ou ne savent pas peut-être que le jazz a d'abord été une musique de danse vivante et populaire avant de devenir une sorte de caricature de lui-même bien propre sur soi ou qu'on pourrait croire élitiste, et qu'en plus de ne rien entendre aux rythmes et sensations excitantes dont ils se privent ne comprennent pas bien non plus la dimension "spirituelle" que peuvent contenir parfois certaines musiques, qui peut toucher votre âme même si vous n'êtes pas croyant, qui vous parle et qui par exemple vous font dire que le gospel est encore bien vivant, parfois de façon inattendue, et est autre chose que cette caricature qu'on montre parfois. Et tant qu'à parler des clichés on pourrait en plus parler des thèmes véhiculés par le gangsta rap, toujours les mêmes et qui donnent une image très partielle et faussée de la culture hip-hop...

Voilà... il fallait que je pousse un cri, que je hausse la voix, que je m'élève... ÇA M'ÉNERVE !!! C'est d'autant plus énervant quand ceux qui se moquent le font en chantonnant ou en se dandinant feignant d'apprécier ce qu'ils écoutent avec cette sorte de second degré ridicule, que je trouve fatigant, propre à stresser les autres et créer des conflits... Comme s'ils y étaient forcés par quelque besoin compulsif, comme s'ils y mettaient une sorte de fierté là où je ne vois que de la misère ! Et puis on s'étonne des réactions... Paranoïa ? Quoi ? Il faudrait alors que j'écoute ce que j'aime dans mon coin pour avoir la paix, et ne pas paraitre un inférieur à ces censeurs dogmatiques et sectaires qui aimeraient presque vous imposer ce que vous devriez aimer et écouter ? Pitié...

Notez aussi que tout ce que je viens de dire peut être considéré comme parfaitement subjectif, s'agissant de musique, et qu'à priori je songe moins à cette soupe insipide que veulent nous vendre certaines radios à force de matraquage qu'à des plats plus épicés, à la personnalité plus forte et originale faute de vouloir plaire à tous...

Mais merde que ça fait du bien de le dire...

Et MERDE encore aux vilains dogmatiques sectaires coincés et au persil qu'ils ont dans les oreilles... Pas glop !

MERDE... Rhâââââ !!!!

29/01/2010

La machine à sourire


C'est quand même terrible


decoration


On a parfaitement le droit d'en avoir pris plein la gueule


decoration


Mais on a pas le droit de tirer la gueule


decoration





Ni d'être pessimiste, ou d'avoir la haine

Ces sentiments indésirables,

Font de vous quelqu'un de suspect

Est-il mieux, sachant qu'ils existent, de les refouler ?

Cela va-t-il dans le sens de la paix ?

Quelle comédie !

Heureusement, on peut encore s'exprimer

Question d'hygiène




Mais aussi, que fait-on pour la paix (et est-on plus heureux) à se complaire à toujours voir tout en rose ?

decoration

16/01/2010

Blind Willie Johnson

 

On apprend tout les jours : par exemple In My Time Of Dying  de Led Zeppelin avait été inspiré par la chanson Jesus Make Up My Dying Bed, un standard du blues déjà enregistré (à la fin des années 20 !) par Blind Willie Johnson, que j'aime beaucoup, reprise par de nombreux autres musiciens déjà sous le nom "In my time of dying" : ici


Blind Willie Johnson si vous ne le connaissiez pas était un chanteur et guitariste de spirituals et de blues aveugle, dont le jeu a beaucoup influencé, et qui a laissé quelques chansons sublimes, parfois chantées avec sa femme. Il a des fans célèbres tels que Nick Cave.





La célèbre chanson qui précède, souvent reprise, a inspiré celle-ci des toujours créatifs Depeche Mode, comme quoi avec une bonne base on peut tout faire ! Entre autre Martin Gore de D.M. a également repris In My Time Of Dying...

 

Cela me rappelle qu'on m'a piqué il y a quelque temps deux pochettes contenant 100 cd's... Mais bon sang qu'est-ce qu'ils ont pu faire avec ça ? Grrrr... Poubelle peut-être ?

13/01/2010

La haine, le manque de respect

 

Est-il sensé d'en vouloir à celui qui vous a fait don de sa haine, vous a appris à vous penser victime, ne vous a pas appris à aimer les gens et qui, jusqu'à présent, ne vous respecte pas vraiment, comme il n'a jamais su le faire ? Que faire sachant qu'il donne le sentiment de ne pas se rendre compte qu'il vous manque de respect ? Il est à ce point irrationnel, toujours dans ces fantasmes...

Il y en a qui partent sur de mauvaises bases... On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, qu'est-ce que vous voulez. Le pire c'est que soi-même on a peur de devenir un être narcissique, froid et sans amour, alors qu'on en a souffert. Comme les efforts pour échapper à cela sont fatigants !

Désolé, lectrice, lecteur de passage de t'imposer ces propos un peu ésotériques... Mais peut-être trouveront-ils écho en toi, qui sait, je ne sais pas ce que tu as vécu !


Parfois je me dis que l'important n'est pas tellement d'avoir eu un père, une mère, etc. mais bien l'amour qu'on a eu, la façon dont on a été aimé, la sagesse qu'on vous a transmis, la vision du monde, des gens... (pas les discours) Mais aussi qu'on peut apprendre et grandir tout les jours.

Robert Plant



J'admire ceux qui se renouvellent et inventent sans arrêt au lieu de toujours refaire des choses du passé comme leur public le demande parfois, comme D. Bowie ou ici Robert Plant...  J'ai lu beaucoup de critiques négatives sur Youtube à propos de cette reprise du célèbre standard du blues Hey Joe. Je les trouve injustes, personnellement je la trouve sublime.  Évidemment cela s'écarte de la version célèbre de Jimmy Hendrix. Ce n'est pas ça justement qui est excitant avec les reprises ?


Voilà qui m'a amené à réécouter Led Zeppelin... In my time of dying, une de mes préférée... C'est unique, non ? Quand il ne vous reste plus grand-chose heureusement qu'il y a la musique...


Admirez au passage les colifichets de Robert, le pantalon kung-fu de Jimmy Page et le beau T-shirt du regretté John Bonham, surmonté d'une moustache tout aussi sublime, hé hé hé

01/01/2010

Bonne année - gelukkig nieuwjaar - prost Neujahr - happy new year - etc.

 

Pour commencer la nouvelle décennie dans la joie et la bonne humeur ;-)

18:20 Écrit par Francis dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : the captain and me - happy new year |

29/12/2009

Ça m'échappe

Il y a des choses comme ça, qui relèvent à la fois d'une sorte de logique mécanique tout en apparaissant tellement irrationelles et arbitraires.

Par exemple le fait que l'argent attire l'argent, quand on commence à en avoir, cela permet d'en gagner encore plus et même cela autorise à réaliser plus facilement des économies.

Ou encore la solitude... qui attire la solitude : quelqu'un qui n'a aucun ami aura d'autant plus de mal à s'en faire de nouveaux, quand celui qui est très entouré multipliera les rencontres, attirera les gens, alors que le solitaire sera peut-être considéré comme suspect ou comme une sorte de boulet.

Quelque part cela me dépasse ; on se dit que c'est injuste, que les choses sont mals faites, en même temps qu'on en comprend la mécanique...


13:21 Écrit par Francis dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : solitude, injustice, logique, argent, irrationel |

27/12/2009

Second degré ,

Dites-moi, vous n'en avez jamais assez du vintage et du genre de second degré qu'on nous sert maintenant depuis des années ? Comme si à présent on ne savait plus s'amuser vraiment, quon ne savait plus rire mais seulement ricanner ou faire semblant, mais tout de même qu'on aimerait bien, qu'on aimerait retouver cette capacité à s'amuser vraiment, avec cette sorte de naïveté et d'inconscience...

Qu'est-ce qui se passe ? C'est la faute de la crise ?

18:53 Écrit par Francis dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (0) |

23/12/2009

Rien au sérieux

 

Ça ne vous est jamais arrivé de ne plus être capable de prendre quoi que ce soit au sérieux ? De trouver que tout ce qui vous entoure était dénué de sens, absurde ?

Est-ce un signe d'une légère dépression saisonnière, ou du moins une sorte de lassitude, ou alors une forme de détachement, de sagesse ? Parce que je ne me sens pas non plus malheureux vais-je dire.

Docteur ?

00:36 Écrit par Francis dans EN BREF | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : detachement, absurde, lassitude |

13/12/2009

Remain In Light - Talking Heads

Quel bonheur !  j'ai racheté, pour un prix ridicule le célèbre Remain In Light de Talking Heads. Montez un peu le son... Cet album avait le mérite à l'époque (1980) de mélanger rock, funk et rythmes africains. Notez aussi qu'il y a deux bassistes !!!


 

La même, Live

 

 

 

Alors de fil en aiguille, je viens de me replonger dans ce qu'on appelle le punk américain et la scène de New-York de la fin des années 70/début 80


Television :


Patti Smith, Horses, quel album !!!!

 

J'adore ça... Bien sûr à l'époque beaucoup se réclamaient du Velvet Underground

 

Vous trouvez que cela a beaucoup vieilli, sincèrement ? Le célèbre album dont est issu cette chanson... a exactement mon âge, alors cherchez un peu si cela vous intéresse ;-)


Voici des choses dont je ne lasse jamais... mais, dites-moi, j'ai le sentiment que peu de mes visiteurs partagent mes goûts musicaux ; que, quelque part, on ne se comprends pas du tout à ce sujet. Qui êtes-vous ? Qu'en pensez-vous ?

Vous êtes plutôt... variété, chanson  française, musique classique, folklorique, (...) ?

Hum... Je constate que j'ai beaucoup de visiteurs, mais peu de commentaires ;-(


12/12/2009

Subversif

Pourquoi l'honnêteté intellectuelle, la recherche de vérité (dans le sens historique ou journalistique) sans complaisance apparaît subversive à certains ?

Pourquoi, lorsqu'on tente de voir les choses telles qu'elles sont, et non comme on aimerait qu'elles soient, qu'on tente de prendre de la distance, certains se sentent-ils insultés, et qu'on aimerait vous réduire à un pro-ceci ou anti-cela, quand votre but n'est pas d'être partisan, mais d'essayer d'y voir clair ?

06/12/2009

"Le retour du religieux"

 

decoration

 

 

Par curiosité, je vais parfois regarder, avec attention, la rubrique "religions" des blogs Skynet... On s'y attendrait peut-être, enfin je ne sais pas, à trouver des quêtes de sens, de grands mystiques occupés à méditer seuls au milieu du désert, ou encore d'autres qui tenteraient toujours d'adapter leur action en fonction de ce qu'ils croient, non sans accompagner leur action d'une pensée sans complaisance, d'une remise en question perpétuelle...

Quelle déception ! Et aussi, quelle foire d'empoigne ! Souvent cela se résume à ça : non, ce n'est pas moi le méchant et toi la victime, c'est le contraire, et puis c'est moi qui suis dans le vrai et toi qui te trompe, et de toute façon c'est celui qui le dit qui y est, etc. Même ceux se trouvant dans cette rubrique, mais étant contre, se réclamant de l'athéisme n'échappent pas à cela. Les blogs qui parlent réellement de religion, et de vie spirituelle, intérieure, voulant échapper à la malhonnêteté intellectuelle, l'hypocrisie et œuvrant, vraiment, pour la paix et le bien commun semblent tellement rares. Si les conséquences n'étaient pas si dramatiques cela prêterait à rire.

Quand au "retour du religieux", on pourrait à priori se dire que, pourquoi pas, qu'il pourrait y avoir là quelque chose de positif... La société offrant parfois si peu de sens quand avant on vous le servait tout prêt et qu'il n'y avait même pas à penser. Là aussi, quelle déception ! Je parle pour moi, bien entendu. Mais bon dieu pourquoi les gens se dirigent-ils vers ce qu'il y a de plus obscur, vers le fondamentalisme, l'ésotérisme, les dérives sectaires et pourquoi aussi ce besoin de rituel et de magie ? C'est ça qui est important ? La religion comme un refuge, un réconfort quand le réel fait peur ou fait souffrir ? Comme toutes ces substances, légales ou pas, qui anesthésient, qui font oublier ? Un besoin de retour en arrière, comme si forcément "c'était mieux avant" Un passé fantasmé ? Je n'ai jamais compris ce besoin de rituels, de symboles et de colifichets, même chez les francs-maçons je ne le comprend pas. Pourquoi je me sens tellement étranger à cela ?

Autant je comprend qu'il y ait des formes d'art attachées à des religions, et qui vous élèvent, j'aime beaucoup cela, autant les gris-gris, a-houm, clochettes et autres vapeurs d'encens, j'ai du mal... Comme une sorte de besoin d'exaltation très superficiel et ponctuel, ou comme ces gens qui revêtent certains habits et se croient plus vertueux pour cela. De quoi a-t-on besoin ?

 

Je parie qu'il y en aurait bien pour venir me dire que je mélange tout et que je ne comprend décidément rien à rien, ou encore que je blasphème.



 

Ahmadinejad

 

Je viens d'écouter cette interview très intéressante du président iranien. Notez que je vous soumets ceci en n'étant pas partisan. Cela a le mérite de provoquer la réflexion. Les commentaires que cela suscite sont aussi très intéressants : http://www.dailymotion.com/video/xbc82b_ahmadinejad-quel-rapport-entre-la-p_news

Notez aussi le journaliste américain, avec son style de prédicateur comme j'ai lu, qui a tellement l'air de se penser seul détenteur de la vertu et de la vérité.

Il est vrai que les Palestiniens ne sont pas responsables de l'holocauste, que ce qui se passe est injuste, que l'on brise des générations d'êtres humains. Cet homme se dit attaché à la vérité et la démarche scientifique. Mais comment lui faire confiance quand on l'a entendu dire par exemple "qu'il n'y a pas d'homosexuels en Iran" ? C'est cela, oui, et pas de drogues non plus sans doute, nooooon. Comment faire confiance à cet homme quand on voit la façon dont tant d'Iraniens souffrent et n'aspirent qu'à une chose, partir, trouver un peu de liberté ? Alors que c'est un pays culturellement si riche et intéressant...Comment ose-t-il dire que les palestiniens ont droit, eux-aussi, à l'autodétermination. Et ses propres compatriotes, non ? Il sait toujours mieux qu'eux ce qui est bon pour eux ? Ce sont des enfants ?

 

17:24 Écrit par Francis dans ACTUALITÉ | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : palestine, iran, israel, ahmadinejad |

01/12/2009

L'échelle sociale

 

Ramper verticalement


C'est amusant, le lendemain après avoir posté le sujet qui précède, j'ai entendu cette expression à la radio lors d'une interview très intéressante de l'auteur de cet ouvrage :


decoration

Il s'agit d'un journaliste qui est allé demander à de nombreuses personnalités "A quoi sert de réussir ?" et toutes les questions existentielles qui vont avec : qu'est-ce que le bonheur ? etc... Cela m'a vraiment donné envie de le lire. Dommage que les nouveautés se vendent si cher en librairie !

Si cela vous intéresse, vous pouvez réécouter cette émission que j'ai trouvé passionnante Ici

C'est anecdotique mais j'ai entendu lors de cet interview une allusion à la fable de la Fontaine Le Loup et le Chien : qui montre deux manières de "réussir" : celle du chien, qui se soumet, flatte, fait tout ce que les autres ont envie qu'il fasse et est mieux nourri, mais est attaché , et le loup plus sauvage et libre, mais plus maigre...

29/11/2009

Petits chefs

Au risque de me répéter, mais le sujet semble inépuisable...

Vous n'en connaissez pas, de ces gens qui toujours se pensent autorisés à vous donner des ordres, pensent toujours avoir des raisons légitimes à le faire, et trouveraient naturel d'être toujours obéis, que rien ne semble ébranler ?

Souvent si l'on creuse un peu, l'on se dit que ces petits chefs en puissance pensent avoir de bonnes raisons, ne se sont pas sentis respectés, ont eu peur qu'on leur marche sur la tête, ou encore croient toujours mieux savoir, prennent systématiquement les autres pour des imbéciles ou des gens qui, forcément, devraient se courber, et leur obéir, comme s'il faisaient partie d'une sorte d'élite naturelle ou encore auraient une revanche à prendre.

Tellement qu'ils ne voient plus à quel point ils passent leur temps à marcher sur la tête des autres, et que tout dans leur action les poussent à conserver leurs petits pouvoirs et leurs petits privilèges ? En sont-ils conscients ou pas ? S'agit-il de petits calculs ou de réactions émotionnelles ? Ce ne sont pas souvent les mêmes qui se courbent et lèchent ceux peuvent servir leurs intérêts ?

J'en ai croisé comme cela qui,  quand ils sentaient que quelqu'un était un peu trop malin, donnaient le sentiment d'y voir un danger, et faisaient tout pour le dominer, par peur de perdre leurs petits avantages. En particulier des gens, pas nécessairement très cultivés, qui peut-être n'ont pas eu cette chance, par les circonstances de leur vie, et qui n'aiment pas ceux qui pensent un peu trop,  qui n'aiment pas les intellectuels et même, les méprisent, pensant avoir toujours de bonnes raisons de le faire...

Aussi, le fait que les études universitaires et le travail intellectuel donnerait potentiellement (mais pas toujours !) accès à des privilèges, du pouvoir sur les autres et des gros salaires ne participent-ils pas à cela ? Quand d'autres s'épuisent au travail et s'abîment la santé, pour gagner moins ?

 

Tout cela (les calculs, la bassesse, les petits privilèges) me fait penser d'une certaine façon à cette chanson de Jacques Brel que j'adore, très connue. Il faut dire qu'il venait d'une famille bourgeoise catholique,  qu'il aurait pu reprendre l'entreprise familiale et à son tour faire ses petites affaires. Probablement qu'il avait un exemple sous les yeux et qu'il a voulu échapper à cela...


(...)

"Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne pense pas, Monsieur
On ne pense pas, on prie"

(...)

"Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On n'vit pas, Monsieur
On n'vit pas, on triche"

(...)

"Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On n'cause pas, Monsieur
On n'cause pas, on compte"





Quel plaisir...

Terrible

Ne trouvez-vous pas terrible que, en ayant trop bavé, on soit tenté de ne plus croire à rien, se moquer de tout ? Jusqu'à devenir comme ceux qui vous ont fait du mal ? Ce serait cela devenir adulte ? Devenir un salaud, un lâche ? Et puis se dire "que ce n'est rien, car les autres sont comme ça aussi" ? Et toujours, suivre sa pente ?

Plutôt crever...

03:27 Écrit par Francis dans PENSÉES NÉGATIVES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mediocrite |

26/11/2009

Accidents de la route en Belgique

Ayant fait allusion récemment de statistiques concernant les accidents de la route en Belgique, je m'en voudrais de relayer des informations qui datent un peu ou manquant d'exactitude. Je me suis rendu compte également que l'on peut interpréter les chiffres de différentes façon ! Par exemple si l'on considère isolément une année dont les chiffres sont particulièrement bas ou si on la compare à une évolution plus générale sur vingt ou trente ans...

Il n'est pas toujours simple de trouver des informations récentes et correctes sur internet, tellement on trouve de tout. Difficile de faire la part des choses ! Ce sont des chiffres récents entendus ce matin sur la RTBF qui me font réagir.


Alors voici quelque liens "fiables" si le sujet vous intéresse. Si la Belgique est à une mauvaise place, les routes belges sont particulièrement dangereuses, le nombre d'accidents mortels a diminué récemment et il est heureux qu'il y ait une réelle volonté politique de faire changer les choses, il n'est jamais trop tard et j'espère que cela continuera. Par contre les accidents dans le monde ne diminuent pas.

Donc si la Belgique reste à une mauvaise place concernant la dangerosité des routes, on peut dire par contre qu'elle est à une bonne place concernant la bonne évolution récente.

 

Quelques liens

 

Les statistiques de la police belge :

http://www.polfed-fedpol.be/org/dossier_wpr/wpr_dossier05...

Les états généraux de la sécurité routière / IBSR

http://www.bivv.be/main/PublicatieMateriaal/Staten-Genera...

A voir aussi :

http://economie.fgov.be/fr/modules/publications/statistiq... (tableaux très détaillés à télécharger)

http://archives.lesoir.be/securite-routiere-une-premiere-...

http://www.175-25.be/fr/actualites/2009/news_nombre_tues_...

http://www.rtbf.be/info/belgique/mobilite/baisse-des-acci...

Les routes belges parmi les plus dangereuses ?

http://levif.rnews.be/actualite/belgique/72-56-33918/les-...